366#LAB

FRANCE – Sud Ouest répond au RGPD par la blockchain 26.06.2018

Depuis la mise en place du RGPD (Règlement général sur la protection des données), le consentement des internautes doit être conservé et accessible. Le groupe Sud Ouest a choisi de s’appuyer sur la blockchain pour le gérer, une innovation technique créée avec InBlocks, start-up accélérée par Sud-Ouest au sein de son programme Théophraste.

Non modifiable et infalsifiable, la preuve de consentement est ainsi stockée de manière transparente et peut être accessible à tout le monde, notamment au régulateur. Guillaume Vasse, Directeur du Développement Numérique et du Marketing du groupe se félicite de cette innovation et y voit le début de plusieurs innovations. «Le consentement est à la base de tout», remarque-t-il, surtout dans le secteur publicitaire. Il a répondu à nos questions.
 
Le groupe Sud Ouest s’est récemment mis en conformité avec le RGPD d’une façon originale, en s’appuyant sur la blockchain. Pouvez-vous nous expliquer le fonctionnement de ce développement ?
Le Groupe Sud Ouest a développé sa propre CMP (plateforme de gestion du consentement). Schématiquement nous recueillons le consentement des internautes sur quatre grandes catégories de cookies : essentiels, fonctionnels, analytiques et publicitaires. Les cookies dits “essentiels” sont obligatoires. C’est par exemple sur un cookie “essentiel” qu’est stocké le consentement des autres catégories de cookies. Les consentements sont ensuite chiffrés et stockés dans une base de données.
C’est à ce stade qu’intervient la blockchain : le consentement est stocké intégralement dans une blockchain privée, et ce sont les traces des écritures des différents consentements qui sont répliquées dans une blockchain publique, en l’occurence Ethereum. On conjugue ainsi la sécurité du stockage et la transparence du registre distribué public.
 
Y a-t-il à votre connaissance d’autres médias dans le monde ayant fait appel à la blockchain pour assurer la privacy de leurs internautes ?
A ma connaissance ce type d’application de la blockchain est unique. Des écosystèmes média complets intégrant l’identification existent mais notre démarche a surtout consisté à nous placer dans une démarche de test and learn vis-à-vis d’une technologie encore assez neuve. Nous nous sommes appuyés sur le savoir-faire de la startup Inblocks qui est accélérée dans notre programme d’accompagnement Théophraste. Avec eux nous avons construit un use case qui correspondait à un besoin immédiat.
 
Le Groupe Sud Ouest a-t-il réfléchi à d’autres usages de la blockchain ?
L’intérêt de commencer par le consentement, c’est qu’il est à la base de tout. Si l’on réfléchit en termes de grandes familles de monétisation, on peut imaginer par exemple côté publicité que le whitelisting d’un site dans la chaîne programmatique s’appuie sur un consentement blockchainé. Nous regardons ainsi avec intérêt l’initiative Adchain Registery qui pourrait remplacer à terme le protocole ads.txt et, pourquoi pas, intégrer le consentement.
Côté ventes digitales, il y a également des applications possibles en termes de micro-paiement ou de programmes de fidélisation. Sur un autre registre, des initiatives sont en train de voir le jour autour de l’authentification des contenus et de la lutte contre les fake news, comme par exemple po.et, fondée par Jarrod Dicker qui a quitté le Washington Post pour développer cette start-up. Les applications de la blockchain sont multiples, il faut rester en veille active sur le sujet.
 

24/10
La France va-t-elle suivre la voie US de la réintégration des compétences chez les annonceurs ? Point de vue de Sté… https://t.co/ZDwUITcRSW
31/10
Yves MARY YMCN@YVES_49
JAPON – La livraison par drone en prévision des catastrophes naturelles https://t.co/WWcZiXKt0K via @366communities
31/10
La Presse au Futur@presseaufutur
📢Conf: le dynamisme de la #presse #locale 📆 28/11 à 14h30- Speakers: @fsitterle @challenges, @Jauffret4… https://t.co/CGr2Xwu6Jf
2/11
UK – The Telegraph mesure les réactions épidermiques de son audience https://t.co/P3KtFDgthG via @366communities
2/11
CANADA – La légalisation du cannabis ouvre de nouveaux champs médiatiques https://t.co/1rPOGLTvx3 via @366communities @globeandmail
2/11
US – Les midterms en direct et en dataviz au @nytimes https://t.co/KKJXoVLJhC via @366communities #USelections
2/11
VENEZUELA – D'une enquête sur l'exploitation minière amazonienne au prix de l'innovation https://t.co/RpfoeZboZM vi… https://t.co/vSXI4tich4
2/11
CANADA – @globeandmail créé les Globe Primers https://t.co/SvkRL9rbaf via @366communities
2/11
INDE – @upbhaskar lance l’une des premières applications en hindi https://t.co/4hcwkZxuhx via @366communities
2/11
US – Le quotidien californien @FrndEnterprise sur @Airbnb https://t.co/IBGWkuW5E6 via @366communities
2/11
JAPON – La livraison par drone en prévision des catastrophes naturelles https://t.co/FaXFkEUT2z via @366communities
2/11
SUÈDE – L'Expressen s'appuie sur Facebook pour parler du climat https://t.co/eDw6xCtFzg via @366communities
6/11
David Abiker@DavidAbiker
Les unes de la presse quotidienne régionale. https://t.co/fLZwPabWuI
6/11
366 distinguée par un Argent pour le programme d’études « Françaises, Français, etc. » mené avec @KantarFR et… https://t.co/kBENPzbhaj