366#LAB

FRANCE – La Montagne s’invite dans les quartiers 28.02.2018

Jusqu’au 17 mai, La Montagne s’invite dans les quartiers de Clermont-Ferrand pour rencontrer ses lecteurs. L’opération «Quartiers libres» se déplace dans seize quartiers et ses quatre journalistes donnent rendez-vous aux habitants qui souhaitent s’exprimer. Ils se sont déjà rendus dans le quartier de la gare, celui des Vergnes, ou encore celui de Vallières
Une immersion au cœur de la capitale auvergnate pour comprendre comment y vivent ses habitants et recueillir leurs avis et leurs impressions, sans filtre.
 

 
Au bout du compte, un contrat moral : vingt sujets proposés par les lecteurs tout au long de l’opération seront traités dans le journal. Un renversement donc, dans le choix des papier” entre la rédaction et les lecteurs, qui «confirme» le rôle du journaliste selon Soizic Bouju, Directrice Générale Adjointe du groupe Centre France, à qui nous avons posé quelques questions.
 
Comment cette initiative se replace-t-elle dans la stratégie globale du groupe Centre France ?
Soizic Bouju : Après plusieurs mois d’ateliers en interne et de rencontres avec les lecteurs, nous avons depuis deux ans élaboré et déployé auprès des quelque 500 journalistes des rédactions du groupe (et ses 8 titres quotidiens), une “Feuille de route éditoriale” qui comprend dix engagements parmi lesquels l’ouverture de la rédaction, l’interpellation des lecteurs, l’incarnation des journalistes. Avec un suivi des initiatives très concrètes et multisupports, sur tous les territoires, et en impliquant tous les niveaux hiérarchiques des rédactions.
L’initiative “Quartiers libres” rentre parfaitement dans ce cadre. Elle rappelle une opération menée pendant la campagne présidentielle 2017, Mon journal en campagne, où nous étions partis sur la route à la rencontre de nos lecteurs et en immersion, en maîtrisant les thèmes et sujets de campagne sur lesquels partager avec nos lecteurs et habitants des territoires.
 

 
On aurait pu concevoir un dispositif en ligne. En quoi la rencontre physique avec le journal est-elle importante ?
La rencontre physique et la dimension relationnelle avec nos lecteurs et les habitants de nos territoires sont essentielles pour raconter le quotidien et les engager dans ces témoignages et partages autour de leur vie. Quand il s’agit de sujets d’expertises, on peut parfois s’arrêter au coup de fil ou l’échange de mails. Mais quand il s’agit de sentir une ambiance, de discuter, de faire émerger des sujets, rien ne vaut la rencontre physique. Il est essentiel de garder un lien réel avec le terrain, de nourrir la confiance que les gens ont en leur titre et média de proximité. C’est aussi vrai pour les journalistes, dont le métier se nourrit et grandit de ce rôle de médiation et de narration, en lien avec le terrain “réel”.
Ceci dit, le dispositif est agnostique en terme de supports. Les lecteurs peuvent aussi bien nous contacter sur place que via les réseaux sociaux, et nous publions des articles de tous formats en ligne comme dans le journal et en partage sur les réseaux qui font rebondir le traitement.
 
Comment la rédaction vit-elle ce changement de « pouvoir » dans la définition des sujets à traiter ?
C’est une question de posture professionnelle qui nous est chère. Dans le dispositif de la Feuille de Route à l’adresse des rédactions, nous avons clairement affiché l’ambition du journaliste de “descendre de son piédestal”. C’est une approche qui est commune à toute la profession et on le voit dans les débats qui font rage actuellement sur la responsabilité des médias : nous ne sommes pas crédibles en prenant une posture de “position haute”, nos audiences sont composées aujourd’hui d’experts, de citoyens, d’hommes et de femmes qui attendent de nous, non pas des réponses toutes faites, mais de la collaboration intelligente et de la crédibilité qui agit en miroir de ce que vit le territoire. Le média doit jouer pleinement son rôle de pédagogie et d’interpellation. Si nous appelons les lecteurs à venir nous rencontrer, cela ne remet pas en cause notre rôle de journaliste. Au contraire, il est confirmé : nous sommes là pour retranscrire et interpeller sur ce que nous sentons, voyons, entendons et mesurons dans le quotidien des gens.

 

13/10
Udecam@Udecam
#RencontresUdecam20 - Pour retrouver l'édition spéciale de @_mind, l'étude "Françaises, Français, etc." de… https://t.co/ZW4Ci5klbN
14/10
366, élue régie de l’année, se jette à l’eau avec sa nouvelle campagne ! ➡️ À demain ! #OnGagneTousALireLaPQR https://t.co/5x2L1EtrB5
14/10
On a conscience d’être un peu décalés, mais ce soir nous sommes fiers d’être parrains du palmarès #digilocales à J-… https://t.co/uhNgSuwYpk
15/10
Plus de 20 millions de supporters chaque jour. Ca méritait bien un film ! Un grand merci à @HavasParis pour cette… https://t.co/1NapDK7TLW
16/10
Cyril Petit@CyrilPetit
Le spot de la PQR. #FCChablart #PQRmonAmour https://t.co/BuZHA6Rss0 https://t.co/qmZGuXB0a5
16/10
ACPM@ACPMFrance
La PQR se jette enfin dans le grand bain ! Ne manquez pas la campagne collective fédérée par la régie… https://t.co/vz7Xe3kCHT
16/10
Merci @Additi01 ! https://t.co/Cgxp36xDLh
20/10
Philippe Rioux@technomedia
La réactivité de @366communities qui déploie une offre spécifique pour couvrir 8 métropoles concernées par le couvr… https://t.co/I0pbJsRyL3
23/10
CB News@CB_News
J-2 semaines avant le #RetailMorning20 ! Part 1 : Reboot - Que reste-t-il de nos convictions ? La réponse de certa… https://t.co/sX5tBjYL5m
27/10
[CHIFFRE DE LA SEMAINE] 39% des #PROS déclarent avoir été soutenus par leur banque durant la crise sanitaire Déco… https://t.co/FPHWWJifB8