366#LAB

FRANCE – Le Télégramme enquête à 360° sur le trafic de drogue en Bretagne 27.02.2019

Fin janvier, le groupe Télégramme a associé ses différents médias pour couvrir le problème de la drogue à Vannes, dans le Morbihan. Le Télégramme, dans le journal comme sur le site, mais aussi le Mensuel du Morbihan et la télévision locale TébéSud ont publié ou diffusé plusieurs sujets sur la question.

« Édifiant, ce tour d’horizon est à retrouver sur letelegramme.fr. Vidéos, statistiques, infographies, témoignages inédits… Le panorama est à 360°. Forcément brûlant », détaille le Télégramme pour le lancement de cette série de reportages. L’ensemble des publications se sont étalées sur une semaine : immersion avec la BAC, rencontre des dealers, discussions avec un médecin, réaction des élus.
 

 
«Le sujet est un sujet qu’on voulait aborder mais on savait qu’on ne le traiterait en longueur qu’en mobilisant les équipes locales, explique Samuel Petit, rédacteur en chef du Télégramme. La plus-value vient dans l’addition des forces des rédactions. Nous avons fait appel à de multiples compétences, de terrain, d’editing, de vidéo, de montage…». Il nous détaille le dispositif.
 
Vous parlez d’enquête à 360°, qu’entendez-vous par là ?
Il s’agit d’une enquête que nous avons souhaité développer sur l’ensemble des supports médias du groupe Télégramme : le journal papier, le site web et les applis mobiles, nos télévisions Tébéo et TébéSud et notre mensuel de territoire, le Mensuel du Morbihan. Ce sujet a mobilisé des journalistes et photographes de terrain de l’ensemble de ces médias, une JRI de TébéSud, le pôle vidéo du Télégramme.
 
Est-ce la première fois que vous multipliez ainsi les formats pour un seul sujet ?
Autour des élections municipales ou d’autres sujets forts comme les enjeux du littoral en Bretagne, nous avions déjà eu des démarches cross-media, mais c’est la première fois que nous allions aussi loin en volume et en travaillant avec les télévisions. Nous avions déjà mené ce type de collaboration, mais jamais dans une telle ampleur. Ce sujet, à la fois très local mais aussi d’intérêt général, justifiait un tel effort car aucun média n’avait encore jamais réellement enquêté de manière globale sur ce phénomène de la drogue dans cette préfecture assez bourgeoise qu’est Vannes. Ce trafic pèse 10 millions d’euros par an et pèse sur la vie au quotidien de deux quartiers de la ville.
 
Est-ce facile d’organiser différents supports, différentes temporalités, sur un même sujet ?
La question de la temporalité est essentielle. Le Télégramme a donné le top départ de l’opération. Le Mensuel et les télévisions ont décliné leur propre production dans le sillage du média amiral. L’opération a été pilotée par le chef de territoire du Télégramme à Vannes, en lien avec la rédaction en chef du Mensuel du Morbihan et de TébéSud.  Une fois le sujet choisi, chacun a travaillé dans une assez grande autonomie, structurant soi-même une approche du sujet, et organisant aussi une complémentarité dans la couverture.
 
Quelles ont été les retombées de ces différents articles et reportages ?
En termes de diffusion papier et d’audience, les résultats sont à la hauteur de nos attentes. C’est aussi la démonstration d’une enquête de qualité qui contribue à la vraie plus-value éditoriale d’un journal papier, d’un mensuel d’investigation et d’un site internet payant. Il s’agit de capitaliser sur l’intérêt suscité par l’ampleur de l’enquête. Sur le web, c’est un sujet de long terme que nous pourrons régulièrement enrichir. Nous avons d’ailleurs terminé la semaine par un article compilant les réactions des lecteurs, ce qui montre qu’un débat a été ouvert. C’est un dispositif qui a fonctionné et nous souhaitons le dupliquer de manière régulière dans chacun de nos territoires.
 

26/11
« En 2019 on ne parle plus de national brand content mais de #local brand content, grâce à des journalistes qui viv… https://t.co/s4WBGfrSgR
27/11
Bravo @JBBaylet pour le prix du jury aux #pf19trophees pour le développement de l’impression numérique dans les gro… https://t.co/Tzap11gEfr
27/11
Grand Prix de l’innovation régionale au #pf19trophees pour @actufr et @FrancisGaunand Bravo aux innovateurs de la #PHR 👏🏻
27/11
Mais, mais, mais... mais oui ! @366communities hacke le prix du coup publicitaire de l’année au #pf19trophees pour… https://t.co/LFIMGKpEQX
28/11
Union des marques@Uniondesmarques
⏰ Le Théâtre de l’efficacité de la communication c’est ce 02.12 à l’occasion du Prix #Effie2019. Échanges d’expert… https://t.co/c0gQoaOr5B
2/12
366 partenaire des #Effie2019 ➡️ Muriel Bacri, directrice commerciale agences médias interviendra dès 17h30 lors de… https://t.co/3cUBoirFg1
2/12
AACC Live@AACClive
Place à la 2ème table ronde avec pour sujet "Optimiser l’efficacité des campagnes grâce à la stratégie d’action".… https://t.co/4cc4BeIfGy
2/12
Entre @BurgerKingFR qui dévend sa promo et @DirectAssurance qui joue les codes de la « non pub » il se passe quelqu… https://t.co/i2wakjpULc
3/12
[AUSTRALIE] Les titres locaux s'unissent en faveur de la liberté de la presse ➡️ Découvrez la campagne "Votre droit… https://t.co/ajtusUhUQ6
5/12
[UK] Quand la chaine de télévision ITV se lance dans la sensibilisation aux maladies mentales, ça donne une campagn… https://t.co/M7Z8r4U6CQ
9/12
[#FRANCE] Le journal @lavoixdunord s’inscrit dans une véritable dynamique locale et éco-responsable en initiant le… https://t.co/p7rDXoN7dg