Newsletter

Correspondances Locales #41 19.05.2020

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

.

Correspondances Locales #41 (19/05/2020)

.

Déconfinés. Depuis le 11 mai les Français ont retrouvé la liberté de mouvement qui leur manquait depuis près de 2 mois. La suite de notre baromètre, rebaptisé « Les Français en déconfinement » fait le point sur le ressenti et les envies de Français durant ces premiers jours… qui ressemblent plus à la prolongation d’un état de doute où, de façon surprenante, on se prendrait presque à regretter la chaleur protectrice du cocon familial. Cette transition est l’occasion de revenir sur la séquence médiatique qui s’achève. Elle aura vu l’émergence d’une vitalité hors du commun de la Presse Quotidienne Régionale et une rencontre sans précédent avec ses lecteurs. Certains annonceurs ne s’y sont pas trompés. Avec la PQR, ils ont pris de l’avance dans l’affirmation de leur « raison d’être » durant cette crise. C’est aujourd’hui le temps de la relance, d’une reprise économique progressive, et 366 propose un programme de “100 JOURS” pour l’accompagner.

.

.

« Les Français en déconfinement » prolonge le baromètre réalisé par 366 avec Kantar depuis le 20 Mars dernier et fait le point sur le quotidien des Français. La onzième vague suit certains indicateurs relatifs à la crise sanitaire et en intègre d’autres, plus liés à la reprise du travail et des mobilités.Alors que la période tant attendue du déconfinement est arrivée, l’inquiétude des Français ne s’infléchit pas. 62% des Français se déclarent aujourd’hui inquiets face au Covid 19 : un résultat stable depuis de longues semaines, preuve que malgré le déconfinement, la peur du virus est toujours là. Les indicateurs sont pourtant encourageants : on constate un nombre de personnes infectées par le virus qui tend à diminuer sur la dernière semaine (-2 points vs S19) et, en parallèle, un nombre de personnes testées qui progresse (+3 points vs S19).
.
LES FRANÇAIS REDOUTENT UNE SECONDE VAGUE D’ÉPIDÉMIE
.
Alors que la période tant attendue du déconfinement est arrivée, l’inquiétude des Français ne s’infléchit pas. 62% des Français se déclarent aujourd’hui inquiets face au Covid 19 : un résultat stable depuis de longues semaines, preuve que malgré le déconfinement, la peur du virus est toujours là. Les indicateurs sont pourtant encourageants : on constate un nombre de personnes infectées par le virus qui tend à diminuer sur la dernière semaine (-2 points vs S19) et, en parallèle, un nombre de personnes testées qui progresse (+3 points vs S19).
.

.
Malgré tout, ce sont 82% des Français qui déclarent craindre que le déconfinement entraîne une nouvelle vague de l’épidémie, soit +2 points vs S19 : une période compliquée donc pour une crise loin d’être achevée.
Lorsqu’on interroge les Français sur ce que représente ce déconfinement tant attendu, leurs réponses sont sans appel : un tiers d’entre eux déclare que ce déconfinement est synonyme d’angoisse de reprise de l’épidémie et seulement 3% déclarent qu’il sonne le retour à la vie d’avant : le monde d’après n’est donc pas encore pour demain. 47% d’entre eux déclarent même avoir l’intention de rester confinés au maximum, tant que l’épidémie n’est pas terminée, soit près d’1 Français sur 2.
.

.
RETOUR PROGRESSIF DES ENVIES DE CONSOMMATION
.
Reprendre le chemin des commerces, et pas uniquement pour l’achat de biens de première nécessité, est désormais possible et envisagé, voir déjà fait, par de nombreux Français. Ainsi durant la première semaine de déconfinement, 1 Français sur 2 déclare avoir l’intention de fréquenter très prochainement (ou avoir déjà fréquenté depuis le 11 mai) un centre commercial.
On notera au passage que les magasins reviennent fortement dans les intentions d’achat au détriment du Drive, dont on a pensé qu’il deviendrait un mode d’achat durable. Ce phénomène doit donc encore être avéré sur le long terme.
.


.

Dans le détail des secteurs de consommation ayant manqué aux Français durant le confinement, on retrouve tout en haut du classement les salons de coiffure, mais aussi les magasins du secteur jardinage/bricolage dont on avait noté l’émergence au fur et à mesure du confinement. Au rang des bonnes surprises, les librairies et magasins culturels sont plébiscités par 1 Français sur 3. Le confinement aurait-il eu des vertus sur l’envie de lecture ?
.

.
On notera que, malgré les effets vertueux au plan écologique de la baisse du trafic automobile durant le confinement, 13% des Français ont l’intention de fréquenter très prochainement une concession automobile. Il n’est pas interdit de penser que la défiance à l’égard des transports en commun puisse y être pour quelque chose, à l’approche de la reprise des déplacements domicile-travail.
.
UN TIERS DES ACTIFS ONT REPRIS LE CHEMIN DU TRAVAIL
.
22% des Français déclarent être concernés par un retour au travail en présentiel depuis le 11 mai 2020 soit 33% des actifs. Et parmi eux, 70% s’en déclarent satisfaits. Satisfaits mais inquiets là encore : en effet, 65% des actifs concernés par le retour au travail en présentiel depuis le 11 mai, déclarent que cette reprise est source d’inquiétude. Ce qu’ils craignent en priorité ? Manquer de masques pour assurer leurs trajets domicile-travail, ne pas être en sécurité au sein de leur entreprise ou encore, remettre leurs enfants à l’école avec le risque qu’ils soient infectés par le virus. Un vrai dilemme, qui montre combien ce retour à une vie déconfinée est complexe et psychologiquement impactant.

.

.
38% des Français concernés par le retour en présentiel depuis le 11 mai, retournent sur leur lieu de travail à temps plein, c’est-à-dire 5 jours par semaine. Un quart des Français déclare néanmoins que ce retour au présentiel a été adapté, notamment avec la mise en place d’horaires décalés afin d’éviter toute saturation de public dans les transports en commun. Ces horaires décalés s’avèrent être l’apanage de la région parisienne, zone classée rouge, puisque 62% des répondants concernés par le retour du travail en présentiel, s’y rendent en observant des horaires décalés.
Autre point sur lequel les différences régionales s’avèrent particulièrement fortes : le moyen de transport utilisé pour se rendre à son travail. Si la voiture reste, au global, le 1er moyen utilisé, on constate que près d’un quart des parisiens lui préfèrent la marche à pied et qu’1 habitant sur 5 de la région Sud-Ouest a opté pour le vélo ou la trottinette : les transports alternatifs semblent confirmer qu’ils ont de l’avenir… au moins en période de déconfinement.
.

.
LE « MONDE D’APRES » : UN MONDE PLUS SOLIDAIRE ?
.
Près d’1 Français sur 3 déclare avoir pris part durant la crise à une ou des actions de solidarité et 22% des Français déclarent faire du volontariat pour une association, soit une progression de 6 points en une semaine, et un quasi doublement depuis le début de notre baromètre, preuve que si le moral de nos compatriotes est encore fragile, l’entraide et la solidarité restent des valeurs puissantes, et peut-être durables.

.

.

Les résultats complets des différentes vagues sont téléchargeables ici : https://www.366.fr/366/17776/
.
.
On le voit dans le baromètre, la relance économique va se faire de façon progressiveDans l’espace d’abord, en fonction des zones vertes et rouges, de la règle des 100 km et d’autres restrictions spatiales qui s’imposeront peut-être aux Français. Dans le temps également avec le temps imposé, celui des autorisations administratives, mais aussi et surtout le temps de la réadaptation des Français à une vie différente, dont tout le monde comprend qu’elle va être lente, échelonnée, pas à pas. C’est le sens du programme “100 JOURS” de 366 qui consiste à proposer à l’ensemble de ses annonceurs une gamme d’offres activables durant 100 jours, du 23 mai au 30 août, et correspondant à des problématiques variées, du national au local, du digital au print, du branding à la performance et du média au brand content.
.
LES 8 OFFRES
  1. BOOSTER dédié aux secteurs tourisme, hôtellerie et restauration
  2. RELOAD PERF une offre digitale à la performance
  3. IMPULSE un dispositif basé sur la répétition, en print
  4. COME BACK une offre 100% digitale sur zones de chalandise via la solution HEXAGO
  5. DEP BY DEP un dispositif qui accompagne le déconfinement, département par département
  6. PRIDE propose aux annonceurs de faire revivre leurs initiatives solidaires durant la crise
  7. VISIO l’emblème du confinement décliné dans un module brand content corporate
  8. FRENCH SUMMER pour couvrir le littoral, les massifs et les parcs régionaux français
 .

.
Les offres “100 JOURS” sont disponibles sur le site www.366.fr

.
.

Durant toute la période de confinement, « Correspondances Locales » a mis en lumière les initiatives de la PQR, bien souvent essentielles aux lecteurs ayant un fort besoin d’information locale et solidaire. Retrouvez la rétrospective de cette période extraordinaire vue au prisme de quelques-unes des initiatives exceptionnelles prises par le média et ses rédactions.

.
Les initiatives solidaires à destination les citoyens ont été légion dès le 16 mars avec notamment le lancement d’applications et de sites de mise en relation de personnes voulant aider, avec d’autres dans le besoin. Solidarité Coronavirus, Allô Voisins, Coronaides, Entraide Coronavirus… les plateformes d’entraide ont instantanément vu le jour pour créer l’indispensable solidarité locale.
.

.
Immédiatement après sont également venues les initiatives de collectes de dons pour les associations, de soutien aux ateliers citoyens de fabrication de masques, d’encouragement aux solidarités avec les soignants, les aidants ou les personnes âgées et isolées.
.

.
Les initiatives solidaires des forces vives économiques du pays : au-delà de la solidarité avec les citoyens, la PQR a aussi détecté dès le démarrage du confinement le risque majeur pesant sur le tissu économique local. Là aussi, les premières initiatives se sont appuyées sur des plateformes collaborativesSites d’entraide économique, groupes Facebook d’entrepreneurs, mise en place de formations en ligne pour accompagner les commerçants sur le digital et création d’applications de géolocalisation des agriculteurs et commerçants/artisans ayant besoin d’écouler leur production et d’informer de leurs solutions de drive ou de livraison à domicile. A cette première vague a suivi une série d’initiatives comme la mise à disposition gracieuse ou a prix coûtant d’espaces publicitaires à destination des PME locales.
.

.
Des initiatives de manifestation des solidarités avec les personnes restées « au front » posters, annonces, pages de remerciements, portfolios, dessins d’enfants, concerts solidaires, tous les moyens ont été mis à contribution pour réaffirmer durant chacun des 55 jours du confinement la solidarité nationale te les encouragements des citoyens.
.

.
Des initiatives utiles aux lecteurs, avec la publication quotidienne durant tout le confinement des attestations de déplacement pour les personnes n’ayant pas d’imprimante ou de smartphones, la publication grandeur réelle des patrons pour réaliser ses propres masques de protection, des cahiers pour les révisions scolaires des enfants, réalisés en partenariat avec le Ministère de l’éducation nationale dans le cadre du programme « Nation Apprenante », ou encore des tutos print et vidéos pour comprendre comment utiliser ou laver un masque, les rédactions ont multiplié les formats utiles aux Français en maximisant les atouts du papier, du digital et de la vidéo.
.

.
Enfin, les titres ont également mis en place de nombreuses initiatives visant à soulager la vie des leurs lecteurs, en les accompagnant avec des contenus compagnons, en papier ou en ligne : recettes de cuisine, cours de gym, cours de yoga, podcasts, etc.
.


.
Retrouvez l’historique de ces initiatives dans les 40 premières newsletters de « Correspondances Locales » sur www.366.fr.

.

.

A l’amorce du déconfinement, malgré un retour progressif vers le niveau de 2019, l’évolution du trafic hebdomadaire des sites et applications de PQR aura montré un phénomène rare de maintien à un niveau exceptionnel des audiences durant 12 semaines. L’analyse des audiences de la première semaine de déconfinement (semaine 20, du 11 au 18 mai) montre un maintien à un niveau d’audience atypique et élevé avec +27% de visites et +25% de visiteurs uniques par rapport à la même semaine de 2019. Cette période du déconfinement reste donc encore génératrice de forts besoins d’information chez les Français.
.

.

L’audience des sites et apps de PQR sur les 20 premières semaines de l’année 2020.

.

Sources : AT Internet & GA 360

.

.

Stéphane Delaporte
Directeur Général
06 77 71 78 62
stephane.delaporte@366.fr

Luc Vignon
DGA en charge de la Transformation Digitale
01 80 48 92 78 (transfert vers mobile)
luc.vignon@366.fr

Line Gasparini
DGA Commerce
06 85 82 80 61
line.gasparini@366.fr

Bruno Ricard
DGA Marketing, Etudes et Communication
06 62 04 03 12
bruno.ricard@366.fr

.

Contact Presse :

Gaëlle Di Blasi
Responsable communication
06 12 23 20 45
gaelle.diblasi@366.fr

.

16/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #92] 39% des Français déclarent avoir régulièrement recours à des app de Fact Checking✅… https://t.co/XAWngvPyrN
23/09
One Next Influence : présentation des résultats de la deuxième édition de cette étude de l’@ACPMFrance Conférence… https://t.co/1wzK6WPzon
23/09
[CHIFFRE DU JOUR] 54% des Français pensent avoir modifié, depuis le début de la crise sanitaire, leurs comportemen… https://t.co/QsoEXmyRfe
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Contenu #Annonceur #Vidéo Une campagne vidéo en ligne de @GroupeGroupama pour valoriser les gestes de premiers sec… https://t.co/J8bIh7KON0
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Audience #Presse #Cible OneNext Influence @ACPMFrance : PQR 66 @366communities, @Le_Figaro et @lemondefr en tête d… https://t.co/bRqCV3TP6Z
7/10
[CORRESPONDANCES LOCALES #95] 48% des Français déclarent faire plus attention à leurs proches depuis la crise san… https://t.co/Qa8QAMbPkT
21/10
[CORRESPONDANCES LOCALES #97] 54% des Français se déclarent satisfaits de la gestion de crise du gouvernement, une… https://t.co/1aD4HshD20