Newsletter

Correspondances Locales #25 22.04.2020

.

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

.

Correspondances Locales #25 (22/04/2020)

.
.
.

Les rédactions de la PQR sont « au front » depuis le début du confinement dans des conditions souvent très difficiles. 366 vous propose de rencontrer régulièrement les acteurs de ces rédactions en première ligne de l’information et des solidarités locales. 

.
CHRISTOPHE GALICHON DIRECTEUR DES OPÉRATIONS ET DE LA RÉDACTION DE SUD OUEST 

.

Quelles sont les principales initiatives solidaires prises par le journal depuis le début du confinement ?

.
Les initiatives solidaires sont nombreuses sur le territoire et notre rôle de media est en premier lieu de leur donner l’écho qu’elles méritent. Mais plusieurs initiatives ont également été directement prises par Sud Ouest, parmi lesquelles le lancement de coursescontrelamontre.fr : une place de marché solidaire (aucune commission n’est prélevée sur les transactions) qui vient en aide aux producteurs, aux commerçants ou aux restaurants en leur permettant de débloquer de la trésorerie ou de déstocker rapidement. Via cette plateforme qui propose produits et bons d’achat « Sud Ouest » créé un lien direct entre les acteurs de l’économie locale et les consommateurs. Plus de 400 producteurs sont aujourd’hui actifs sur coursescontrelamontre.fr, et la plateforme connaît un vrai succès avec près de 100 000 sessions enregistrées en deux semaines. Mais nous avons également lancé d’autres initiatives, à l’appui notamment de notre association Sud Ouest Solidarité pour venir en aide aux personnes démunies, aux étudiants isolés, etc.

.
Vis-à-vis des rédactions, quel est le mot d’ordre sur le traitement de l’actualité ?

.
Dès les premières heures, nous avons privilégié une approche journalistique informative complète, pédagogique et cherché à bannir le sensationnalisme. Face à une actualité d’autant plus dominée par le Coronavirus que toute vie sociale, économique, politique ou sportive s’est subitement affalée, nous avons entièrement actualisé notre « grille des programmes » éditoriale autour de trois axes : l’actualité globale autant que locale de la crise, le dialogue, le partage et la solidarité, et l’accompagnement de la vie des foyers confinés sous la bannière « Sud Ouest et vous ». De nombreux formats ont été lancés en lien avec ces trois dimensions : nouvelles newsletters, formats interactifs, webconférences, émissions spéciales, podcasts… Concernant le journal papier, nous avons dès le 23 mars lancé une édition 100% régionale, qui n’est pas un succédané de notre offre habituelle mais bien une formule ambitieuse susceptible de répondre aux attentes actuelles de nos lecteurs.

.
Dans le contexte actuel comment réagissez-vous pour continuer à diffuser le journal ?

.
Grâce à la formidable mobilisation et au courage de l’ensemble de la chaîne de fabrication et de distribution du journal, Sud Ouest continue d’être vendu dans 80% des points de vente habituels, et distribué dans les boîtes aux lettres de nos abonnés. C’est un fragile équilibre que nous cherchons coûte que coûte à préserver, en encourageant régulièrement nos lecteurs et audiences à soutenir non seulement leur média d’information, mais également tous ceux qui œuvrent à sa diffusion. Avec un message clair : « Vous avez besoin de nous, nous avons besoin de vous ».

.
La lecture numérique explose ; quelles sont les progressions les plus marquantes (abonnements, PDF, sites et applis) ?

.
L’ensemble des indicateurs d’audience confirment l’intensité du moment. Les plateformes web et apps du Groupe Sud Ouest ont ainsi enregistré 74 millions de visites en mars, contre une moyenne de 35 à 40 habituellement, avec une proportion écrasante de consultation mobile. Mais davantage que l’audience absolue, ce sont les indicateurs d’engagement qui nous importent : en forte progression en termes d’acquisition d’inscrits, d’abonnés, de temps de lecture ou encore d’amélioration du taux de rebond, ils signalent l’adhésion de nos audiences au travail de la rédaction.

.

Pour finir, avez-vous un message d’espoir ou une vision positive à nous partager ?

.
Alors même qu’ils se battaient pour réussir la transformation de leur modèle, nos médias sont une nouvelle fois violemment harponnés par la crise. La période qui s’ouvre promet d’être difficile, mais nous vivons une accélération de l’histoire qui doit nous rendre ambitieux : quelles que soient les plateformes, avec réactivité et modernité, nos titres régionaux confirment en ce moment avec force qu’ils sont des outils majeurs de citoyenneté, et des tiers de confiance sur leurs territoires.

.
..

.

La Voix du Nord 

De nouvelles formes de solidarité émergent tous les jours pour ne pas rompre le lien avec les personnes âgées. C’est dans cet esprit que La Voix du Nord se joint aux Petits Frères des Pauvres pour offrir à 400 personnes âgées isolées un abonnement solidaire de 6 mois au journal à un tarif préférentiel (à prix coûtant pour l’éditeur). Pour ces 400 personnes âgées du Nord et du Pas-de-Calais, rester informé est un moyen de ne pas être davantage exclues de la société dont elles font parties et d’affirmer leur rôle de citoyens à part entière.

.

.

La Dépêche du Midi 

Une opération nommée #ENSEMBLE a été lancée par la Dépêche du Midi : il s’agit d’un supplément départementalisé qui sera proposé à l’ensemble des lecteurs et diffusé en print et en digital. 4 temps forts seront traités avec une périodicité bimensuelle : « L’Occitanie qui résiste » le 25 avril, « L’Occitanie en mouvement » le 16 mai, « L’Occitanie qui innove » le 6 juin et « L’Occitanie qui gagne » le 27 juin. La Dépêche du Midi souhaite en effet valoriser les acteurs régionaux de la lutte contre le coronavirus et positiver les initiatives prises en Occitanie en termes de solidarité, d’innovation et de soutien à l’économie.

.

..

.

Lu dans Monaco Matin 

On se doutait que ça finirait par arriver. À force d’être fabriqué par tous les professionnels du textile, il fallait bien que le masque de protection sanitaire prenne du galon. À Monaco, c’est Angela Petrulli, membre de l’association des femmes chefs d’entreprise, qui dispose de deux ateliers de haute couture sous la marque AMC Haute Couture, qui a mis son grain de sel. « Quand le confinement est arrivé, c’était vraiment un coup dur pour moi. Je venais d’ouvrir un deuxième atelier, presque personne n’a pu venir. Alors la première chose que j’ai faite, c’est changer le modèle qui était en vitrine pour mettre un modèle avec des fleurs. Il me fallait de la joie. » Et puis, elle se met à fabriquer des masques pour ses clientes et pour ses amies. Mais pas question de sombrer dans la déprime : « Le masque, ça ferme le visage. Ça cache le sourire, c’est terrible. Alors j’ai utilisé les tissus que j’utilise d’habitude pour faire les petites robes d’été. » Des tissus liberty, couverts de petites fleurs, comme autant de promesses printanières. Et cette nouvelle activité complémentaire lui a donné des idées : « J’espère que tout ça se finira bientôt, mais je me dis que je pourrais faire des masques assortis aux robes. » Un geste qui sera sans doute bien vu de la clientèle qui se rend souvent en Asie, par exemple, où le port du masque est véritablement monnaie courante. Si le liberty est très joli, les messieurs préféreront sans doute quelque chose de plus sobre. Là aussi, Angela a pensé à tout : « J’utilise la popeline des chemises, avec des motifs à carreaux par exemple. » Pour assurer une protection, elle utilise les patrons de l’Afnor et des filtres en polypropylène. Ces petits chefs-d’œuvre, même s’ils ne sont pas homologués, permettent à Angela de poursuivre son activité professionnelle. Ils sont en vente à 15 € pièce, par téléphone ou par mail : info@amchautecouture.com

.

..

.
Ouest France 

Ouest France vous invite à découvrir le travail de Xavier Rocton, infirmier et photographe, dans une série declichésrendant hommage à ses collègues soignants, dans une vidéo récemment postée sur Youtube. sobrement intitulée “Covid 19 – Chic Alençons Mamers” : un témoignage en noir et blanc de la vie quotidienne du personnel de ce centre hospitalier, tous les jours confronté à l’épidémie de coronavirus dans la région.

.

 


.
Le Dauphiné Libéré 

Le Dauphiné rencontre le professeur Alim-Louis Benabid, neurochirurgien, à l’occasion d’un podcast dédié à sa vision sur l’actualitée Covid-19. Au programme, Agnès Buzyn, Olivier Véran, ainsi que le professeur Didier Raoult, sont autant de sujets évoqués par le fondateur du centre de recherche Clinatec à Grenoble.

.

 

 


.
Midi Libre 

Midi Libre a débuté une série de reportages qui mènera ses lecteurs en Italie et en Espagne, deux pays fortement touchés par l’épidémie de Covid-19. Au fil d’un périple réalisé par deux journalistes du titre, de nombreuses réponses sont apportées quant à la gestion de crise de ces pays limitrophes. Comment nos voisins vivent-ils le confinement ? A quoi ressemble leur quotidien ? Découvrez chaque soir de nouvelles réponses au travers d’un récit inédit.

.

 


.
Nice Matin 

La Mairie de Nice a évoqué le mode de distribution des masques de protection pour le coronavirus. Nice Matin a donc réalisé un dossier spécial afin d’informer – ou de rappeler – à ses lecteurs les dates et méthodes de mise en circulation de ces protections, devenues si difficile à acquérir.

.

 


.
L’Est Républicain 

L’Est Républicain profite de cette période pour immortaliser le panorama de la région Grand Est au travers une série de photos témoignant de la crise sanitaire. Découvrez les rues, parcs et sites touristiques de la ville de Belfort sous un nouvel angle. Une visite virtuelle, presque privée, de la cité du Lion.

.

.

.

7ème vague du baromètre 366/Kantar « Les Français en confinement ».

La septième vague du baromètre « Les Français en confinement » réalisée par 366 avec Kantar fait depuis le 20 Mars le point sur le quotidien des Français.

.

UNE VIE DE CONFINEMENT QUI SE POURSUIT AVEC ENCORE PLUS DE FRANÇAIS EN CUISINE

.

Quand on interroge les Français sur leurs principales activités quotidiennes, ils déclarent continuer de regarder le petit écran (+4 points vs s15-2), communiquer avec leurs proches (-3 points vs S15-2) et cuisiner, toujours un peu plus (+12 point vs s13). L’activité physique progresse aussi (+5 points vs S13)

.

.

Si les occupations domestiques et les préoccupations « forme » des Français s’affirment, l’attraction pour l’actualité ne faiblit pas. 95% des Français déclarent toujours s’informer chaque jour de l’actualité, dont 30% plus de 5 fois par jour : un résultat globalement stable depuis le début du confinement. 59% d’entre eux déclarent même suivre davantage l’actualité que d’habitude, notamment au travers de la Télévision et du média Presse en priorité, avec une surconsommation encore plus notable de la cible CSP+.

.

.

Plus que jamais en attente d’informations les Français recherchent une information de qualité et de proximité mais aussi servicielle, quotidienne, solidaire. L’information locale revêt ainsi une importance toute particulière et décisive en cette période de confinement et les quotidiens régionaux sont largement suivis par les Français qui soutiennent leurs engagements et réaffirment leur utilité.

.

.

L’approche objective de l’information en PQR est notablement saluée, à l’inverse du traitement plutôt alarmiste porté par les chaines TV d’information en continu ou les réseaux sociaux, même si la sortie de crise que l’on entrevoit semble infléchir le grief « catastrophiste » fait à ces derniers médias.

.

.

Tous les résultats des différentes vagues sont téléchargeables ici :
https://www.366.fr/366/17776/

..

.

Après les premiers bilans à chaud, 366 revient sur l’évolution des audiences hebdomadaires sur les 16 premières semaines de l’année 2020soit jusqu’au dimanche 19 avril. Cette vision granulaire et historique montre que la PQR avait déjà commencé à progresser fortement en audience dès la semaine 9 (semaine du 24 février) sous l’impulsion de la campagne des élections municipales. A cette séquence, suit une explosion des audiences au cours de la semaine 12 qui cumule les résultats du 1er tour et le démarrage du confinement.

.

.

Passé le pic d’audience lié aux premières annonces, la situation inédite dans laquelle se trouvent tous les Français continue, 4 semaines plus tard, de générer une attente d’information très importante. L’audience des sites et apps de PQR reste à un niveau extraordinaire de plus de 150 millions de visites par semaine, c’est-à-dire deux fois le nombre de visites enregistrées à la même période en 2019 (+92%).

.

Sources : AT Internet & GA 360

.

Le point sur la diffusion print :

 

 

 

..

..

.

Stéphane Delaporte
Directeur Général
06 77 71 78 62
stephane.delaporte@366.fr

Luc Vignon
DGA en charge de la Transformation Digitale
01 80 48 92 78 (transfert vers mobile)
luc.vignon@366.fr

Line Gasparini
DGA Commerce
06 85 82 80 61
line.gasparini@366.fr

Bruno Ricard
DGA Marketing, Etudes et Communication
06 62 04 03 12
bruno.ricard@366.fr

.

Contact Presse :

Gaëlle Di Blasi
Responsable communication
06 12 23 20 45
gaelle.diblasi@366.fr

.

9/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #91] 62% des Français déclarent être d'accord avec la mise en place du pass sanitaire No… https://t.co/g5aXTSkqVZ
15/09
C’est parti pour le #StrategiesSummit, le rendez-vous de rentrée de @Strategies qui cette année parle avec l’accent… https://t.co/ZwHiM0jUhZ
16/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #92] 39% des Français déclarent avoir régulièrement recours à des app de Fact Checking✅… https://t.co/XAWngvPyrN
23/09
One Next Influence : présentation des résultats de la deuxième édition de cette étude de l’@ACPMFrance Conférence… https://t.co/1wzK6WPzon
23/09
[CHIFFRE DU JOUR] 54% des Français pensent avoir modifié, depuis le début de la crise sanitaire, leurs comportemen… https://t.co/QsoEXmyRfe
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Contenu #Annonceur #Vidéo Une campagne vidéo en ligne de @GroupeGroupama pour valoriser les gestes de premiers sec… https://t.co/J8bIh7KON0
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Audience #Presse #Cible OneNext Influence @ACPMFrance : PQR 66 @366communities, @Le_Figaro et @lemondefr en tête d… https://t.co/bRqCV3TP6Z