Newsletter

Correspondances Locales #34 06.05.2020

.

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

.

Correspondances Locales #34 (06/05/2020)

.
.
.
..

Les rédactions de la PQR sont « au front » depuis le début du confinement dans des conditions souvent très difficiles. 366 vous propose de rencontrer régulièrement les acteurs de ces rédactions en première ligne de l’information et des solidarités locales. 

.

CHRISTOPHE MAHIEU, DIRECTEUR GENERAL 
EST REPUBLICAIN, REPUBLICAIN LORRAIN, VOSGES MATIN

.

.

Quelles sont les principales initiatives solidaires prises par les journaux du Groupe EBRA en Lorraine et Franche-Comté depuis le début du confinement ?

.

Dès le début de la crise, deux initiatives très concrètes ont été mises en œuvre : la publication chaque jour de 4 attestations vierges de déplacement dérogatoire (dont une simplifiée à l’intention des personnes handicapés) pour faciliter ainsi la vie de nos lecteurs qui ne sont pas suffisamment à l’aise avec l’informatique, et comme beaucoup d’autres médias, nous avons mis en place un espace de dialogue pour recueillir toutes les questions liées à cette crise. La rédaction publie chaque jour ses réponses dans le journal et sur le site Internet. L’apport de réponses précises liées souvent à des problématiques hyper locales constitue un service à forte valeur ajoutée. Nous avons ensuite monté une opération spéciale intitulée « Grâce à eux » pour rendre hommage aux milliers d’anonymes qui, quotidiennement et dans des conditions difficiles, continuent à exercer leur métier au service des Français. Ainsi dans chacune de nos éditions, la rédaction a publié trois fois par semaine une page avec un portait local représentatif d’un de ces métiers (caissier, aide-soignant, infirmier, agriculteur, médecin, etc.) accompagné d’un florilège de messages de remerciements, de dessins, d’histoires ou d’anecdotes transmis par nos lecteurs. Cette opération a permis de tisser des liens locaux forts tellement importants en cette période de crise. Vis-à-vis des jeunes, nous avons également adapté notre page éducation sous le label Nation Apprenante en faisant travailler les enfants autour de l’avenir. Nous avons aussi lancé une opération interactive de publication de dessins d’enfants pendant le confinement.

.

Vis-à-vis des rédactions, quel est le mot d’ordre sur le traitement de l’actualité ?

.

Le premier défi a bien sûr été d’organiser le travail quotidien de la rédaction afin que l’ensemble des salariés puisse exercer leur métier dans le respect des mesures de sécurité. Les journalistes ont mis en place de nouvelles méthodes de travail pour rester en phase avec l’actualité malgré les contraintes du télétravail. Cette période très tendue n’a fait que renforcer la motivation des journalistes conscients que la production d’un journal local de qualité constituait un enjeu démocratique majeur pour les habitants de Lorraine et de Franche-Comté. Mais les mots d’ordre sont restés les mêmes : une couverture de forte proximité attachée à l’humain appuyée sur les valeurs républicaines et de solidarité. Nos rédactions étaient déjà organisées en digital first. Elles ont donc pu produire des contenus « web only » avec beaucoup de réactivité en s’affranchissant des nécessaires restrictions de pagination opérées sur nos journaux. Si l’information liée à la crise sanitaire a pris une place prépondérante, les équipes se sont également attachées à trouver des sujets non-Covid et à initier de nouveaux formats digitaux. Nous avons également gardé le contact avec nos correspondants locaux de presse pour garder des liens avec la proximité même si nous avons eu moins de contenus.

.

Dans le contexte actuel comment réagissez-vous pour continuer à diffuser le journal ?

.

Avec une mobilisation remarquable de l’ensemble des salariés et un dialogue social constructif avec nos représentants syndicaux, nous avons organisé la poursuite de l’activité. Dans nos régions particulièrement touchées, il nous a fallu dans les premières semaines gérer en urgence les nombreux cas de suspicion COVID-19 et par effet domino les mises en quarantaine de salariés avec la fermeture des agences.
Des efforts considérables ont été fait pour systématiser le télétravail pour tous les métiers qui le permettaient mais aussi pour organiser les nouvelles conditions de travail pour les personnels obligés de se rendre encore sur site. Dès le départ, l’ensemble des collaborateurs a mesuré l’impérieuse nécessité démocratique et sociétale de continuer à diffuser chaque jour nos quotidiens régionaux.
Cette poursuite d’activité en période de confinement nous a valu de nombreux messages chaleureux de remerciements de la part de nos abonnés.

.

La lecture numérique explose. Quelles sont les progressions les plus marquantes (abonnements, PDF, sites et applis) ?

.

Cette crise n’a fait que renforcer l’attrait pour l’information locale. Cela s’est traduit par une très forte hausse de l’audience de nos sites et de nos applications mobiles. Depuis le passage en digital first, la rédaction produit un volume de contenus enrichis de plus en plus important qui facilite la conversion en abonnements payants. Nous avons ainsi constaté une augmentation de près de 40% de nos abonnés web payants.

.

Pour finir, avez-vous un message d’espoir ou une vision positive à nous partager ?

.

Avec la tension du marché publicitaire, cette crise sanitaire inédite déstabilise sur cette année 2020 le modèle économique de nos journaux qui évoluent déjà sur un secteur en forte mutation. Cependant, elle repositionne plus que jamais la légitimité de nos médiaux locaux au cœur des préoccupations des citoyens. Cette période de confinement aura indéniablement recentré nos concitoyens sur l’importance de l’approche locale et de la solidarité, deux valeurs qui constituent l’ADN même de journaux régionaux comme les nôtres. Gageons que cette crise apportera quelques enseignements pour le futur sur le vivre ensemble, la défense et le soutien actif des initiatives sociales et économiques de nos territoires. C’est en tout cas ce que notre rédaction compte bien suivre avec la plus grande attention à l’approche de ce déconfinement.

..
.
..
.
Le baromètre « Les Français en confinement » réalisé par 366 avec Kantar fait depuis le 20 Mars le point sur le quotidien des Français. Retrouvez ci-dessous des extraits de la neuvième vague du baromètre.
 .
LES FRANÇAIS COMMENCENT A TROUVER LE TEMPS LONG ET SONT ENCLINS A RETROUVER LEUR LIEU DE TRAVAIL… SOUS CONDITIONS
.
Quand on interroge les Français sur leur état moral, 17% se déclarent fatigués (+3 points vs S17) par une situation qui s’éternise et 19% concèdent perdre patience (-2 points vs S17) : l’envie de reprendre le travail en présentiel est bien là pour 55% d’entre eux mais pas à n’importe quelles conditions. Les dernières déclarations du gouvernement semblent en effet laisser les Français quelque peu dubitatifs face à un déconfinement qui s’annonce des plus progressifs : on comprend que l’ombre du virus reste très présente et donc que le retour au bureau est conditionné à de nombreux paramètres de prévention. Même logique concernant le retour des enfants à l’école : 27% seulement des Français se prononcent POUR la réouverture des écoles à partir du 11 mai prochain (-4 points vs s17). Ils sont 58% (+9 points vs S17) à se prononcer CONTRE et 15% se déclarent sans opinion (-5 points vs s17).

..

.56% des Français en télétravail déclarent que le bureau (ou tout autre lieu de travail) leur manque : une proportion relativement constante depuis le début du confinement. Ce qu’on constate sur les dernières semaines de façon plus dynamique, c’est moins le besoin de bouger, de se déplacer (-6 pts), que se sentir investi et utile à la réalisation de projets, de missions (+2 pts) et surtout de travailler en équipe (+4 pts). Le travail est un vrai catalyseur social, vecteur de lien, dont le moindre des effets de cette période de confinement est de le démontrer fortement. Ainsi depuis la première vague de ce baromètre, près de 70% des actifs en télétravail déclarent que ce qui leur manque le plus c’est de « voir ses collègues ».

..

..

..

Dans les faits, même si on constate un très léger recul du chômage partiel et du télétravail, ces deux situations représentent encore une très grande proportion d’actifs, 10 millions d’entre eux subissant une mesure de chômage partiel et 9 millions étant en situation de télétravail… certains cumulant les deux situations.

..

..

..

Dans le détail, on constate la persistance d’une très forte disparité régionale sur ces mesures d’adaptation du travail en fonction des régions, avec une proportion proche du simple ou double entre le Grand Ouest et l’Ile de France.

..
..
..
..

Les résultats complets des différentes vagues sont téléchargeables ici : https://www.366.fr/366/17776/

..
..
..
..
Notre baromètre met en évidence une préoccupation majeure des Français vis-à-vis de la situation économique. La PQR y répond au travers articles, dossiers, face aux lecteurs et initiatives solidaires.

..

Midi Libre 

Les acteurs économiques de l’Aveyron et de la Lozère étaient en direct sur le site de Midi Libre. Comment gèrent-ils la crise du Covid-19 ? Quelles perspectives pour l’économie locale ? Quelles sont les mesures d’urgence mises en place ? Ils ont répondu aux différentes questions des lecteurs

.

..

.

.

Sud Ouest 

Le déconfinement est au cœur des discussions et suscite toujours plus de questions de la part des Français. Sud Ouest se penche sur la question de la réouverture des entreprises et fait le point sur les conditions sanitaires obligatoires à mettre en place pour la sécurité des salariés. Retrouvez toutes les mesures gouvernementales ici.

.

.

.

Nice Matin 

La rédaction du titre répond aux internautes quant à la question du tourisme et des locations saisonnières dans la région, notamment via la plateforme Airbnb. Les niçois pourront-ils mettre leurs biens à louer ? Les touristes pourront-ils effectuer leurs réservations ? Et sous quelles conditions ? Réponses dans ce dossier de Nice Matin.

.

.

.
.

Le Dauphiné Libéré 

Dans les quartiers sud de Grenoble, au Village Olympique, le confinement et la crise sanitaire ont mis à mal une partie de la population, âgée et vulnérable physiquement, en grande difficulté pour sortir faire ses courses. A l’initiative de l’association Joga, plusieurs jeunes grenoblois, qui ne se connaissaient souvent pas, ont répondu à l’appel pour aller apporter de l’aide à ces habitants. « Faire les courses et les porter à domicile, parfois sortir de sa poche pour permettre à certains de pouvoir manger au sein du Village Olympique : vivez la solidarité en VO.” avec ce focus vidéo grand format du Dauphiné qui donne une autre image des banlieues.

.

 


La Dépêche du Midi 

La Dépêche réalise le portrait d’Isabelle, aide-soignante à l’hôpital de Montauban, qui continue malgré les risques, son combat de tous les jours aux côtés du corps médical. La jeune femme y raconte son quotidien, les moments difficiles qu’elle vit, qui imposent un professionnalisme à toute épreuve, et une forte entraide dans le service. Isabelle le dit elle-même : “Malgré la lourdeur physique et psychologique, on tient grâce à un gros soutien des collègues.”.

.–


Midi Libre 
Midi Libre lance “Carnet de route rural” une série de reportages vidéos qui retracent la vie des confinés à travers les villages de la région. A l’instar des grandes villes, ces populations rurales vivent, elle aussi, durement le confinement. Pour ce premier rendez-vous, les équipes du titre se sont rendues dans le Gard, sur les bords de la Cèze, à Goudargues.
.

Paris Normandie 

Paris Normandie continue de rencontrer ses lecteurs et de proposer des reportages au cœur de la vie Normande. Retrouvez leur dernière vidéo en compagnie de Dominique Baudry, Maire de Granville, qui parle de la station balnéaire où elle officie. Comment s’y déroule le confinement ? Quels en sont les répercussions pour ses habitants ? En quoi la vie a-t-elle changé ?

.
Après presque deux mois et demi de confinement l’évolution des audiences mensuelles des sites et applications de PQR montre un phénomène rare de maintien à un niveau exceptionnel des audiences, au-delà du pic de surconsommation de l’information intervenu mi-mars. A fin avril, le niveau des visites cumulées de la PQR est toujours supérieur de 88% au niveau observé au cours du mois d’Avril 2019 avec un volume cumulé sur ce dernier mois de 704 millions de visites.
Dans le détail, on voit que la semaine 18 (du 27 avril au 3 mai) amorce même une remonté de l’audience numérique de la PQR, aussi bien en valeur absolue qu’en pourcentage (+72% vs +62% la semaine précédente). Cette semaine, où le gouvernement amenait des précisions sur les modalités du déconfinement a visiblement suscité une augmentation encore plus forte du besoin d’information, notamment de proximité compte tenu des spécificités locales de la reprise d’activité post 11 mai.

.

 

L’audience des sites et apps de PQR remonte à 159 millions de visites en semaine 18.

.

Sources : AT Internet & GA 360

.

Le point sur la diffusion print :

.

 

..

Stéphane Delaporte
Directeur Général
06 77 71 78 62
stephane.delaporte@366.fr

Luc Vignon
DGA en charge de la Transformation Digitale
01 80 48 92 78 (transfert vers mobile)
luc.vignon@366.fr

Line Gasparini
DGA Commerce
06 85 82 80 61
line.gasparini@366.fr

Bruno Ricard
DGA Marketing, Etudes et Communication
06 62 04 03 12
bruno.ricard@366.fr

.

Contact Presse :

Gaëlle Di Blasi
Responsable communication
06 12 23 20 45
gaelle.diblasi@366.fr

.

11/06
Il s'est infiltré dans les pages de nos 57 titres de la PQR. Alors prenez garde, il peut tout voler. Y compris votr… https://t.co/K0iXpMHTr5
17/06
[CORRESPONDANCES LOCALES #87] Seul 1 Français sur 3 se déclare aujourd'hui inquiet face au virus (-12 points en 2… https://t.co/4s20fDaCaJ
17/06
Sud Ouest@sudouest
📣 📰 Journalisme : le groupe @sudouest et @IjbaOfficiel lancent un diplôme universitaire dédié à l’innovation numéri… https://t.co/XYXNQVFoAe
24/06
[CORRESPONDANCES LOCALES #88] 59% des Français interrogés déclarent s'intéresser plus qu'avant à l'actualité et c'… https://t.co/LfwkHw2mUJ
25/06
CB News@CB_News
#MEDIAS @366communities s’est réjouie d’être « la 1ère régie publicitaire française labellisée RSE » via l’obtentio… https://t.co/B894RAQO9g
25/06
[366 EST UNE POSITIVE WORKPLACE🌱] Au terme de plusieurs mois d’audit, 366 vient d'obtenir la labellisation RSE de… https://t.co/YfcPvL7HBg
28/06
366 interviendra demain à 14h lors d’un Webinar, à l’occasion de la journée du Marketing Local organisée par NetMed… https://t.co/g42wwbpaZ3
2/07
CB News@CB_News
🔴 COMMENT ÉVITER LA BANALISATION DU BIEN ? Discussion entre Sophie Renaud, directrices des études chez… https://t.co/faGT9doumr
2/07
CB News@CB_News
« Le risque de RSE-washing est important : les français sont en attente de vrai et de sincérité de la part des ense… https://t.co/qGUCTJSgeO
2/07
CB News@CB_News
« Soutenir l’économie au niveau local est devenue prioritaire pour les consommateurs. L’argument local booste l’att… https://t.co/aQp4pa4TK0
8/07
[CORRESPONDANCES LOCALES #90] 54% des Français pensent avoir modifié leurs habitudes conso' depuis le début de la… https://t.co/3rO18W6cuO
20/07
Strategies@Strategies
Découvrez les nouveaux intervenants du Stratégies Summit 2021. Venez les écouter le 15 septembre au Pavillon Gabrie… https://t.co/pjtnLEk4oC