Newsletter

Correspondances Locales #36 11.05.2020

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

.

Correspondances Locales #36 (11/05/2020)

.

.

.

Le déconfinement commence aujourd’hui. C’est évidemment l’info du jour pour l’ensemble des médias, mais au-delà de cette nouvelle libératrice, c’est bien la prudence qui reste de mise. Le petit florilège des Unes du jour de la PQR montre un sentiment de liberté conjugué en mode interrogatif et conditionnel.

.

.

.

Les rédactions de la PQR sont « au front » depuis le début du confinement dans des conditions souvent très difficiles. 366 vous propose de rencontrer régulièrement les acteurs de ces rédactions en première ligne de l’information et des solidarités locales. 

.

DAVID GUEVART, DIRECTEUR DE PUBLICATION, GROUPE NORD LITTORAL 

.

.

Quelles sont les principales initiatives solidaires prises par le journal depuis le début du confinement ?

Dès le début de la crise liée au confinement, nos médias hyper locaux ont créé des espaces ouverts à tous pour partager les initiatives solidaires. Nos communautés sont extrêmement puissantes localement et beaucoup d’actions d’entraide ont vu le jour autour de nos lecteurs. Surtout autour de la fabrication de masques en tissus, évidemment : offres de tissu contre travaux de couture. Mais aussi en matière de distribution de denrées aux plus démunis. Toutes les informations importantes et pratiques concernant le Covid-19 ont été publiées en accès gratuit sur tous nos sites internet.

Vis-à-vis des rédactions, quel est le mot d’ordre sur le traitement de l’actualité ?

“On ne lâche rien” ! Dès le départ, nous avons eu conscience de l’importance de l’information, essentielle à la vie en société et à la démocratie. Surtout en temps de privation de liberté. Et alors que les fake news et autres théories du complot ont fleuri plus vite que le muguet ! Donc du terrain, du terrain, et encore du terrain. Nous avons forcé le télétravail, les journalistes ont déserté les bureaux pour écrire à la maison et se réunir en visio. Nous avons répété les comportements barrière, rappelé qu’il fallait voir les gens, mais échanger avec eux par téléphone ensuite, garder ses distances, mais descendre sur le territoire. Et apporter l’information dont les gens ont besoin pour se protéger, et se préparer à revivre ensemble.

Dans le contexte actuel comment réagissez-vous pour continuer à diffuser le journal ?

Nous avons élargi certains territoires, pour mettre en commun les moyens de certaines rédactions. C’est vrai que l’actualité locale, si variée d’habitude, s’est appauvrie pour tourner très fortement autour de la pandémie. Nos mesures ont permis de consolider un contenu riche et de qualité. D’imprimer des journaux intéressants et de les diffuser dans le réseau sans trop de dégâts en matière de diffusion. Les hebdomadaires étant fortement soumis à la vente en kiosques, nous avons craint une catastrophe. C’est moins pire que ce qu’on pensait, et nos ventes digitales ont décollé…

Précisément, la lecture numérique explose. Quelles sont pour vous les progressions les plus marquantes (abonnements, PDF, sites et applis) ?

Le plus marquant est évidemment l’audience pure : nos sites sont accessibles gratuitement. La lecture du site mobile monte à plus de 85 % des internautes régulièrement. Nos fréquentations ont effectivement été poussées par la recherche d’informations sur le Covid, mais aussi par la facilité à accéder à nos contenus malgré le confinement. Les actes d’achat se répartissent en trois tiers : l’abonnement au site internet, à l’info en continu, mais avec moins d’exhaustivité que le journal ; l’abonnement 100% digital, incluant la liseuse du journal ; et le “tout inclus” avec le journal dans la boîte aux lettres, qui ne coûte pas si cher que cela.

Pour finir, avez-vous un message d’espoir ou une vision positive à nous partager ?

L’information, avec un traitement journalistique, s’est plus que jamais imposée comme un élément indispensable de la vie en société démocratique et libre. Savoir ce qui se passe, le vérifier sur le terrain, ça n’a rien à voir avec des affirmations gratuites, des recherches de comptoir, dans l’anonymat et derrière un ordinateur. Les “lanceurs d’alerte” improvisés se sont souvent fait rattraper par la vérité des faits, démontrée par les journalistes. Même sanction pour le pouvoir, comme les oppositions, qui ont battu des records de mauvaise foi, d’affirmations non fondées, de mensonges (d’Etat ?). Les médias locaux jouent, en plus, un rôle de facilitateurs de la vie quotidienne avec des infos pratiques permettant de protéger la population de l’épidémie, mais aussi en devenant un moteur de la reprise économique par leur puissance de communication au plus près des consommateurs. La crise a abîmé nos entreprises de presse comme les autres, mais elle a changé l’opinion que les gens ont de l’info et renforcé le rôle de nos médias : nous sommes prêts à l’assumer et à rebondir comme acteurs – et militants – de nos territoires !

.

 

..

Le baromètre « Les Français en confinement » réalisé par 366 avec Kantar fait depuis le 20 Mars le point sur le quotidien des Français. Retrouvez ci-dessous des extraits de la dixième vague du baromètre.

.

UNE INQUIETUDE TOUJOURS DOMINANTE
.
63% des Français se déclarent toujours inquiets face au virus : un chiffre stable depuis le 1er point de mesure. L’amorce d’un déconfinement progressif, pourtant très attendu, questionne nos compatriotes qui (comme le montrent les Une du jour de la PQR) craignent, en grande majorité, une seconde vague de l’épidémie. 45% d’entre eux seulement jugent en effet satisfaisantes les mesures gouvernementales pour la sécurité des citoyens, un pourcentage en recul de 17 points depuis le 1er point de mesure : les modalités du déconfinement semblent ne pas avoir complètement convaincu les Français, qui restent partagés face à l’action du gouvernement.
.
.
Pour autant, 58% des Français se déclarent favorables au plan de déconfinement proposé par le gouvernement. Dans le détail, la plupart des grandes modalités remportent l’adhésion de nos concitoyens, notamment le port du masque obligatoire dans les transports ou le maintien du télétravail, quand cela est possible, avec des chiffres sans appel à plus de 95% de Français se déclarant d’accord avec ces propositions. On notera néanmoins que l’adhésion n’est pas au rendez-vous sur le retour des enfants à l’école (maternelles et élémentaires, sur la base du volontariat) avec seulement 46% des Français se déclarant d’accord avec cette proposition.
.
.
Les Français approuvent globalement les modalités de déconfinement mises en place mais beaucoup doutent encore que celles-ci soient suffisantes, trouvant ces modalités trop floues, trop souples aussi, et prématurées. L’inquiétude des Français conjuguée au manque de confiance envers le politique semble faire de ce déconfinement un événement à l’opposé de la libération qu’on pouvait en attendre.
.
.
Dans ce contexte, les Français comptent sur eux et s’équipent pour se protéger du virus : masques, gants, gel hydroalcoolique, ils ont anticipé les donations des entreprises et des collectivités. La préoccupation sanitaire reste forte et une très large majorité se déclare prête à avoir recours à une utilisation renforcée du numérique pour lutter contre l’épidémie. Tout d’abord frileux face à ces technologies souvent considérées comme « espionnes » et portant potentiellement atteinte à leur vie privée, ils se révèlent aujourd’hui plus enclins à leur utilisation, déclarant ainsi à 52% que le gouvernement devrait utiliser une application de traçage type Covid 19 pour combattre le virus.
.

Les résultats complets des différentes vagues sont téléchargeables ici : https://www.366.fr/366/17776/

.

.

Lu dans Le Progrès 

Sabine Perrot coiffeuse installée dans la commune de Saillenard en Saône-et-Loire a décidé d’ouvrir son salon de coiffure les Ciseaux Magiques dès minuit pour accueillir le maximum de clients en cette journée particulière :« Quand j’ai commencé à prendre des rendez-vous pour la journée de lundi 11 mai, je me suis aperçue que les horaires du matin se remplissaient vite. Ma décision a été vite prise : j’ouvre à minuit ! Surprise : quand j’en informais les clients les rendez-vous s’enchaînent ! Ma première cliente est présente à 00h05. Elle vient de Beaurepaire-en-Bresse, la commune voisine pour une coupe couleurs et un brushing. Ma seconde cliente est une infirmière, à 1 heure. Pour ma sécurité, je n’ai pris que des rendez-vous de clientes jusqu’à 6 heures. A partir de cet horaire, les hommes arriveront. Cette journée sera non-stop et restera gravée dans ma mémoire de coiffeuse. Après deux mois de fermeture c’est un bonheur de retrouver nos clients, même à ces horaires.». Notre baromètre « les Français en confinement » l’annonçait, les salons de coiffure semblent être le premier symbole de ce déconfinement !

.

.

 

..

Après deux mois de confinement l’évolution des audiences mensuelles des sites et applications de PQR montre un phénomène rare de maintien à un niveau exceptionnel des audiences. A fin avril, le niveau des visites cumulées de la PQR est toujours supérieur de 88% au niveau observé au cours du mois d’Avril 2019 avec un volume cumulé sur ce dernier mois de 704 millions de visites.

 
La projection sur le début du mois de mai montre que la semaine 19 (du 4 au 10 mai) reste à un niveau d’audienceatypique et très élevé avec +42% de visites et +47% de visiteurs vs la même semaine de 2019. Cette période d’attente du déconfinement reste très génératrice de besoins d’information chez les Français.

 
L’audience des sites et apps de PQR dépasse les 130 millions de visites en semaine 19.
 

Sources : AT Internet & GA 360

Le point sur la diffusion print :


.
Au-delà des Unes du jour, toutes consacrées au déconfinement et ses modalités, retour sur trois éditeurs ayant pris des initiatives éditoriales marquantes ce week-end.
.

La Provence 

.

La rédaction du quotidien La Provence réalise une enquête exclusive de 20 pages au cœur des grands hôpitaux marseillais (Édition spéciale « Hôpitaux au cœur de la fournaise »), afin de mettre en lumière la réalité du combat mené par les soignants et les malades mais également les chercheurs depuis le début de la crise sanitaire.

.


 

La Voix du Nord 

.

Le quotidien nordiste a lancé son opération #GardonsLeLien : du 26 avril au 3 mai les lecteurs étaient invités à envoyer un message à destination de leur proches sur une plateforme en ligne. Un moyen simple de leur écrire, de témoigner leur affection et de maintenir un lien social durant cette période de confinement. Le journal a reçu plus de 1400 messages, qui ont été publiés dans un supplément de 8 pages samedi dernier et sur le site lavoixdunord.fr

.

Par ailleurs, pour clore sa série d’hommages aux professions en première ligne face au Covid19, La Voix du Nord réalise une « UNE » de « tous ceux qui ont tenu la maison » durant cette longue période de confinement : tous les portraits grand format réalisés chaque jour et repris sous forme de posters par les habitants du Nord et du Pas de Calais.


..

La Montagne 

.

Le quotidien du Centre de la France publie en photos et vidéos une très belle et émouvante Galerie de portraits sur son site en remerciement à tous les salariés qui ont continué à travailler, voire souvent beaucoup plus, durant la période du confinement et surtout du pic de la pandémie en France.
.

.

 

.

Stéphane Delaporte
Directeur Général
06 77 71 78 62
stephane.delaporte@366.fr

Luc Vignon
DGA en charge de la Transformation Digitale
01 80 48 92 78 (transfert vers mobile)
luc.vignon@366.fr

Line Gasparini
DGA Commerce
06 85 82 80 61
line.gasparini@366.fr

Bruno Ricard
DGA Marketing, Etudes et Communication
06 62 04 03 12
bruno.ricard@366.fr

.

Contact Presse :

Gaëlle Di Blasi
Responsable communication
06 12 23 20 45
gaelle.diblasi@366.fr

.

11/06
Il s'est infiltré dans les pages de nos 57 titres de la PQR. Alors prenez garde, il peut tout voler. Y compris votr… https://t.co/K0iXpMHTr5
17/06
[CORRESPONDANCES LOCALES #87] Seul 1 Français sur 3 se déclare aujourd'hui inquiet face au virus (-12 points en 2… https://t.co/4s20fDaCaJ
17/06
Sud Ouest@sudouest
📣 📰 Journalisme : le groupe @sudouest et @IjbaOfficiel lancent un diplôme universitaire dédié à l’innovation numéri… https://t.co/XYXNQVFoAe
24/06
[CORRESPONDANCES LOCALES #88] 59% des Français interrogés déclarent s'intéresser plus qu'avant à l'actualité et c'… https://t.co/LfwkHw2mUJ
25/06
CB News@CB_News
#MEDIAS @366communities s’est réjouie d’être « la 1ère régie publicitaire française labellisée RSE » via l’obtentio… https://t.co/B894RAQO9g
25/06
[366 EST UNE POSITIVE WORKPLACE🌱] Au terme de plusieurs mois d’audit, 366 vient d'obtenir la labellisation RSE de… https://t.co/YfcPvL7HBg
28/06
366 interviendra demain à 14h lors d’un Webinar, à l’occasion de la journée du Marketing Local organisée par NetMed… https://t.co/g42wwbpaZ3
2/07
CB News@CB_News
🔴 COMMENT ÉVITER LA BANALISATION DU BIEN ? Discussion entre Sophie Renaud, directrices des études chez… https://t.co/faGT9doumr
2/07
CB News@CB_News
« Le risque de RSE-washing est important : les français sont en attente de vrai et de sincérité de la part des ense… https://t.co/qGUCTJSgeO
2/07
CB News@CB_News
« Soutenir l’économie au niveau local est devenue prioritaire pour les consommateurs. L’argument local booste l’att… https://t.co/aQp4pa4TK0
8/07
[CORRESPONDANCES LOCALES #90] 54% des Français pensent avoir modifié leurs habitudes conso' depuis le début de la… https://t.co/3rO18W6cuO
20/07
Strategies@Strategies
Découvrez les nouveaux intervenants du Stratégies Summit 2021. Venez les écouter le 15 septembre au Pavillon Gabrie… https://t.co/pjtnLEk4oC