Newsletter

Correspondances Locales #38 13.05.2020

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

.

Correspondances Locales #38 (13/05/2020)

.

.

.

Les rédactions de la PQR sont « au front » depuis le début de la crise sanitaire dans des conditions souvent très difficiles. 366 vous propose de rencontrer régulièrement les acteurs de ces rédactions en première ligne de l’information et des solidarités locales. 
.

FRANCIS GAUNAND, PDG, PRESSE DE LA MANCHE 

.

.
Quelles sont les principales initiatives solidaires prises par le journal depuis le début du confinement ?
..
Durant cette période, nous avons accompli notre mission d’information auprès des communautés locales, relayé et soutenu les actions de prévention pour échapper au virus et faire face à cette situation inédite. Nous avons porté une attention toute particulière au travail des acteurs locaux de la santé, de l’économie (producteurs, artisans, commerçants) en soutenant aussi tous les héros invisibles de cette crise (ambulanciers, agents d’entretien, livreurs…), ceux dont on ne parle jamais. Nous avons tenu à les mettre en valeur dans nos colonnes et sur nos sites. En parallèle, nous avons été un relais important des actions initiées par les collectivités locales sur le terrain de la prévention et de la solidarité. La publication chaque jour ou chaque semaine de l’attestation de sortie a été un service très apprécié de tous nos lecteurs qui n’ont pas d’imprimante. Nos médias locaux ne font pas qu’informer et rendre compte, ils sont aussi souvent « acteurs » sur le terrain de la solidarité, à travers de multiples initiatives. Pour n’en citer qu’une, nous avons par exemple organisé la collecte de masques pour le milieu médical, dans les premiers jours de la crise, quand le matériel manquait cruellement.
.
Vis-à-vis des rédactions, quel est le mot d’ordre sur le traitement de l’actualité ?
.
Si on devait résumer en 2 mots, ce serait « local » et « numérique » ! LOCAL : parce que dans les moments de crise, il faut se concentrer sur l’essentiel. Pour nous, c’est l’information locale, la vie des gens sur nos territoires, autour de nous car c’est là que nous vivons aussi. Malgré l’absence d’agenda culturel, sportif ou civique, nos rédactions réussissent, avec beaucoup de créativité et d’initiatives, à proposer à nos lecteurs des contenus locaux proches de leurs préoccupations. Il fallait éviter le piège de tourner en boucle et de manière générale sur le sujet du virus à l’image des TV et radios avec leurs experts médicaux et scientifiques à tout va. NUMERIQUE : Car cette période particulière est un extraordinaire accélérateur des transformations notamment en matière de consommation d’information en ligne. Les rédactions se sont adaptées en donnant la primeur de l’info sur internet. Ainsi le travail de « terrain » journalistique s’est largement déporté sur internet et sur les réseaux (veille, repérage de sujets, échanges avec les interlocuteurs…).
.
Dans le contexte actuel comment réagissez-vous pour continuer à diffuser le journal ?
.
Nous avons de nombreux abonnés postés qui ont subi les aléas de La Poste qui n’a pas assuré ses tournées de distribution tous les jours.  Alors bien sûr l’abonnement aux versions numériques des journaux s’est fortement développé. La vente au numéro qui représente l’essentiel de nos ventes a été impactée par la fermeture d’une partie des magasins qui vendent la presse et par des acheteurs qui se déplaçaient plus difficilement. Heureusement, nous avons développé un réseau spécifique de magasins de proximité qui nous a permis de résister bien mieux semble-t-il que le reste de la presse. A Cherbourg, pour notre quotidien La Presse de la Manche, notre solide réseau de porteurs assure la livraison à nos abonnés dont le nombre a atteint un record historique depuis la création du journal.
.
La lecture numérique explose. Quelles sont les progressions les plus marquantes ?
.
Nous sommes éditeur du site actu.fr qui regroupe une centaine de médias partenaires et plus de 400 journalistes professionnels. Durant la période de confinement, actu.fr s’est hissé au 8ème rang des sites d’informations généralistes les plus fréquentés en France. En mars, nous avons enregistré une audience de près de 100 millions de sessions c’est-à-dire 3 fois plus qu’en 2019. Nous sommes dans une période favorable à la lecture numérique, c’est clair, mais nous sommes aussi sur une dynamique plus profonde qui démontre qu’il y a un potentiel pour les marques locales et leurs contenus dès lors qu’elles atteignent une visibilité importante en s’appuyant sur une identité commune et puissante.
.
Pour finir, avez-vous un message d’espoir ou une vision positive à nous partager ?
.
Nous recevons de nombreux témoignages qui montrent qu’il se passe quelque chose d’intéressant dans la relation entre le public et nos médias locaux. Quand les gens sont confinés chez eux, que la « distanciation sociale » s’impose et nous prive de relations, quand la plupart des services publics sur nos territoires sont à l’arrêt… chacun de nos journaux locaux, fidèles au rendez-vous des lecteurs à chaque parution ou sur internet, maintient ce lien qui unit les personnes entre elles et fait exister la communauté locale. Pendant la crise du Covid-19, la presse locale n’a pas seulement confirmée son utilité, elle a prouvé qu’elle est un acteur nécessaire pour le bien vivre ensemble.

..
.
Passés les premiers jours du déconfinement, entre liberté retrouvée et crainte d’une seconde vague épidémique, les Français doivent réapprendre la vie « dehors ». Plus de 50 jours de confinement leur auront appris à travailler différemment, enseigné les joies de la cuisine ou de la gym à domicile, ouvert les yeux sur certaines professions, mis à mal leurs certitudes, éveillé parfois leur conscience écologique et changé surtout leurs habitudes quotidiennes et leur rapport à l’autre. Que va-t-il rester de cette période inédite à court et moyen terme ? Tour d’horizon en PQR.

DNA 
.
RETROUVER LES CONTACTS PHYSIQUES
.
.
Les mesures de confinement ont entraîné des modifications dans les habitudes de consommation des Français, marquées par une hausse des usages dématérialisés. De nombreuses familles ont eu davantage recours à la visioconférence pour échanger avec leurs proches. Des applications dédiées ont été massivement téléchargées ces dernières semaines et sont utilisées par les professeurs pour leurs cours à distance mais aussi par les salariés en télétravail, pour leurs réunions et le partage de documents. Les DNA signent un article relatant ces mutations et leur durabilité post-confinement.
.
.

 

L’Est Républicain 
.

RETROUVER LA FORME

.

Manque d’activité physique, grignotages, stress, repas plus riches, apéritifs plus réguliers : pour une majorité de Français (57%), la période de confinement a été synonyme de prise de poids. Le Dr Laurence Plumey, médecin-nutritionniste, praticien hospitalier, livre quelques clés aux lecteurs de l’Est Républicain pour perdre ces kilos.

.


.

Le Télégramme   & L’Est Républicain  

.
RETROUVER SA SINGULARITÉ

.

Le déconfinement annonce un retour à la normale et aux interactions sociales. Mais comment se distinguer et faire valoir sa personnalité dans le flot de personnes masquées ? Le Télégramme propose à ses lecteurs un dossier sur la customisation des masques afin que les français puissent retrouver leur singularité.

.

.

De l’autre côté de la France, Jamais sans mon masque” est le nom du projet lancé par l’Est Républicain, invitant ses lecteurs à réaliser leurs plus beaux selfies masqués. Ce diaporama édité à l’occasion du déconfinement permet de sensibiliser les internautes au port du masque, devenu indispensable pour se protéger et protéger les autres.
.


.

La Montagne 

.
RÉAPPRENDRE LE LÈCHE-VITRINES

.

Ambiance un peu curieuse, ce lundi 11 mai, dans le centre de Clermont. Entre joie du déconfinement et découverte des règles contraignantes qui accompagnent la réouverture des commerces, La Montagne se penche sur ces nouvelles problématiques de la vie quotidienne et réalise un reportage sur le retour des auvergnats dans les commerces, tout en appelant à la prudence des Français.

.


.

La Dépêche du Midi 

.
RELANCER L’ECONOMIE

.

Après 55 jours d’un confinement marathon, les Français savourent à nouveau la liberté de se déplacer librement, mais toujours sous condition. A cette occasion, La Dépêche réalise un dossier sur la relance du pays après cette crise historique, non sans conséquences sociales et économiques.

.


 

La Provence 
.

REAPPRENDRE LES LIEUX PUBLICS

.

Après 55 jours de réclusion forcée et dans la crainte d’une “deuxième vague”. La Provence réalise un dossier dédié au “nouveau” quotidien des Français, bien souvent teinté d’angoisse suite à la réouverture des lieux de vie, et surtout, des déplacements qui s’en suivent.
.


.

Paris Normandie 

.
PRESERVER SA SANTE A L’EXTERIEUR

.

Paris Normandie publie la carte des centres de dépistage au Covid-19 (source : Agence régionale de la santé). Les médecins pourront prescrire une ordonnance pour un test virologique.

.


.

L’Alsace 

.
RETROUVER SA DIGNITÉ CAPILLAIRE !

.

La réouverture des coiffeurs est l’une des plus grandes attentes des Français, mais pas facile de se faire coiffer tout en portant un masque. La rédaction de l’Alsace a donc tenté l’expérience et débriefe ses lecteurs dans un article titré “Le masque chez le coiffeur, quelle galère…”
.

.

..

Le baromètre « Les Français en confinement » réalisé par 366 avec Kantar fait depuis le 20 Mars le point sur le quotidien des Français. Retrouvez ci-dessous des extraits de la dixième vague du baromètre.

.
LE TELETRAVAIL : UNE REELLE ALTERNATIVE AU BUREAU ?
.
Si un tiers des actifs continue d’être concerné par l’activité partielle ou le travail, soit environ 9 millions d’individus, on constate cette semaine un léger recul du nombre d’interviewés déclarant que le bureau (ou tout autre lieu de travail) leur manque, comme c’était majoritairement le cas jusqu’ici. Cette semaine, la tendance s’inverse et les télétravailleurs sont désormais majoritaires à affirmer que le bureau ne leur manque pas, signe que la perspective d’un déconfinement incertain incite surtout les Français à rester chez eux !
.
.28% des Français déclarent être concernés par un retour au travail en présentiel depuis le 11 mai 2020, soit 42% des actifs. Et 59%, une large majorité donc, déclarent que ce retour au travail en présentiel les inquiète. Les principales raisons de cette inquiétude sont liées à la potentielle insuffisance des mesures de prévention des entreprises pour assurer la santé de leurs collaborateurs et aussi la difficulté à se procurer des masques, pourtant indispensables dans les transports en commun (sous peine d’amende) et dont le port est vivement recommandé par le gouvernement.
.
.
.
12 MILLIONS D’ACTIFS DE RETOUR SUR LEUR LIEU DE TRAVAIL
.
Lorsque l’on interroge les actifs qui retournent au travail en présentiel, un tiers déclarent le faire à temps plein, 5 jours par semaine, et un quart en échelonné, en mixant présentiel et télétravail et en adoptant un roulement entre collègues. Contrairement aux recommandations du gouvernement, on notera que seulement 12% déclarent reprendre avec des horaires adaptés, décalés, ceci notamment pour éviter les afflux de voyageurs aux heures de pointe dans les transports en commun.
.
.

Les résultats complets des différentes vagues sont téléchargeables ici : https://www.366.fr/366/17776/

..

..

Après deux mois de confinement l’évolution des audiences mensuelles des sites et applications de PQR montre un phénomène rare de maintien à un niveau exceptionnel des audiences, au-delà du pic de surconsommation de l’information intervenu mi-mars. A fin avril, le nveau des visites cumulées de la PQR est toujours supérieur de 88% au niveau observé au cours du mois d’Avril 2019 avec un volume cumulé sur ce dernier mois de 704 millions de visites.

.

 .
La projection sur le début du mois de mai montre que la semaine 19 (du 4 au 10 mai) reste à un niveau d’audience atypique et très élevé avec +42% de visites et +47% de visiteurs vs la même semaine de 2019. Cette période d’attente du déconfinement reste très génératrice de besoins d’information chez les Français.

.

 .
L’audience des sites et apps de PQR dépasse les 130 millions de visites en semaine 19.
 .


Sources : AT Internet & GA 360

.
Le point sur la diffusion print :
.

 

..L

Les stratégies des annonceurs avaient été profondément bouleversées mi-mars par le démarrage du confinement. Après une séquence d’adaptation à cette nouvelle donne inédite, le marché entre dans une nouvelle phase d’accompagnement des Français dans le déconfinement, qui constitue une étape encore très diférente d’une communication « normale », comme avant.

.

.

Stéphane Delaporte
Directeur Général
06 77 71 78 62
stephane.delaporte@366.fr

Luc Vignon
DGA en charge de la Transformation Digitale
01 80 48 92 78 (transfert vers mobile)
luc.vignon@366.fr

Line Gasparini
DGA Commerce
06 85 82 80 61
line.gasparini@366.fr

Bruno Ricard
DGA Marketing, Etudes et Communication
06 62 04 03 12
bruno.ricard@366.fr

.

Contact Presse :

Gaëlle Di Blasi
Responsable communication
06 12 23 20 45
gaelle.diblasi@366.fr

.

9/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #91] 62% des Français déclarent être d'accord avec la mise en place du pass sanitaire No… https://t.co/g5aXTSkqVZ
15/09
C’est parti pour le #StrategiesSummit, le rendez-vous de rentrée de @Strategies qui cette année parle avec l’accent… https://t.co/ZwHiM0jUhZ
16/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #92] 39% des Français déclarent avoir régulièrement recours à des app de Fact Checking✅… https://t.co/XAWngvPyrN
23/09
One Next Influence : présentation des résultats de la deuxième édition de cette étude de l’@ACPMFrance Conférence… https://t.co/1wzK6WPzon
23/09
[CHIFFRE DU JOUR] 54% des Français pensent avoir modifié, depuis le début de la crise sanitaire, leurs comportemen… https://t.co/QsoEXmyRfe
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Contenu #Annonceur #Vidéo Une campagne vidéo en ligne de @GroupeGroupama pour valoriser les gestes de premiers sec… https://t.co/J8bIh7KON0
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Audience #Presse #Cible OneNext Influence @ACPMFrance : PQR 66 @366communities, @Le_Figaro et @lemondefr en tête d… https://t.co/bRqCV3TP6Z