Newsletter

Correspondances Locales #40 15.05.2020

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

.

Correspondances Locales #40 (15/05/2020)

.

40ème numéro ! Depuis le 18 mars, lendemain du premier jour de confinement, « Correspondances Locales » est paru quotidiennement pour rendre compte de la vitalité du média PQR durant cette crise violente et soudaine. Pour ce dernier numéro, nous avons proposé à Jean-Michel BAYLET, Président du Groupe Dépêche du Midi mais aussi du Syndicat de la Presse Quotidienne Régionale et de l’Alliance de la Presse d’Information Générale, de nous livrer ses réflexions sur ces 60 derniers jours. Dès la semaine prochaine, notre newsletter se transformera en adoptant un format hebdomadaire et vous proposera notamment la suite de notre baromètre, rebaptisé « Les Français en déconfinement ». Bonne lecture !

.

.

.

JEAN-MICHEL BAYLET, PRÉSIDENT, SPQR, ALLIANCE ET LA DÉPÊCHE DU MIDI 


.
La période de crise que nous venons de passer, même si elle n’est pas terminée, peut-elle correspondre à un regain d’audience durable pour la presse d’information ?
.
La crise sanitaire a montré l’importance d’une information de qualité – et inversement du danger que représentent rumeurs et fausses nouvelles dans cette période. Elle a également démontré le rôle de la presse d’information en tant qu’acteur de proximité affective et de lien social, par les multiples initiatives qu’elle a prises durant cette période : publication des attestations de sortie, de patrons pour les masques, de devoirs pour les élèves, de messages de soutien, campagnes de remerciement des personnels de première ligne, mise en place de plateformes de solidarité… Nos concitoyens ne s’y sont pas trompés : la situation de la diffusion papier a subi l’impact de la fermeture de nombreux points de vente, mais les éditeurs constatent des pics d’audience inédits pour leurs publications en ligne. C’est une bonne nouvelle et on ne peut qu’espérer que cette tendance se maintiendra. Encore faut-il que ces audiences soient monétisées correctement, au-delà de la baisse conjoncturelle des tarifs publicitaires pendant la crise. Cela suppose notamment que la répartition de la valeur entre les titres de presse et les géants numériques soit équitable : c’est tout l’objet de la décision récente de l’Autorité de la concurrence et des discussions entamées avec les plateformes. Mais cela suppose aussi que les pouvoirs publics veillent à ce que les règles de protection de la vie privée en ligne n’avantagent pas les grandes plateformes au détriment des acteurs européens. Sur Internet aussi, l’enfer est pavé de bonnes intentions…
.
Quelle est la priorité pour les rédactions, dans cette période progressive d’après-crise ?
.
La priorité est bien sûr de répondre aux besoins de nos lecteurs, et en ce moment c’est avant tout la crise sanitaire qui est au cœur des préoccupations. Nous souhaitons donc avant tout les informer sur les modalités du déconfinement, qui sont progressives et différenciées selon les territoires. Notre rôle est aussi d’alimenter le débat sur les enseignements à plus long terme d’une telle crise sur l’organisation de notre vie en société.
..
La publicité a cruellement fait défaut en mars et surtout avril : comment redémarrer ?
..
Les recettes publicitaires des journaux se sont écroulées, c’est vrai, et le pire est que l’on ne voit pas de reprise à court terme. Certains annonceurs auront d’autres priorités économiques que la publicité en sortie de crise, d’autres auront pris le virage du numérique, d’autres, malheureusement, auront fait faillite… Cela risque d’ailleurs d’être aussi le cas de certains titres, dans la suite de France Antilles ou de Paris Normandie. Un crédit d’impôt accordé aux annonceurs pour les campagnes dans les médias d’information paraît la solution la plus efficace pour réamorcer la machine. Elle est en outre vertueuse, puisque l’Etat récupérera via l’activité générée ce qu’il perdra en impôt.
.
Précisément, quelles mesures d’accompagnement de l’Etat seraient souhaitables ?
.
Je m’étonne de l’inertie de l’Etat vis-à-vis de la presse, alors que des milliards d’argent public sont dépensés au soutien, certainement légitime, d’autres secteurs d’activité alors que d’autres pays, parfois bien moins interventionnistes que la France, ont réagi beaucoup plus vite en soutenant leurs médias d’information. Par exemple en fléchant vers eux leurs investissements en communication. Les demandes de la presse d’information générale sont simples : outre les mesures d’urgence telles que le crédit d’impôt, des mesures structurelles sont nécessaires pour garantir son avenir. C’est l’objet du plan de Filière de la presse d’information générale, que nous avons présenté au Gouvernement il y a plus d’un an, qui n’a toujours pas trouvé de débouchés concrets.
.
Pour finir, qu’est-ce que la crise selon vous va laisser comme traces positives et négatives dans l’avenir, pour un Groupe comme la Dépêche du Midi ?
.
Comme pour l’ensemble des titres de presse, les traces négatives se verront malheureusement dans notre compte de résultat. Si l’on veut tirer des conséquences positives de la crise, on peut par exemple noter que les rédactions ont appris à travailler à distance, en tirant le plus de profit possible des outils numériques. Et surtout que l’ensemble des salariés et intervenants du secteur, qui ont continué à travailler malgré la crise sanitaire, ont fait la preuve de leur résilience et de leur attachement sans faille à la mission d’information du public.

.
.
Le Progrès, Le Dauphiné Libéré, La Montagne 
.
La première semaine du déconfinement étant aussi celle de la recherche des fameux masques, la Région Auvergne Rhône-Alpes s’est appuyée sur les 3 grands quotidiens pour en distribuer massivement et gratuitement à l’ensemble des acheteurs et abonnés des journaux. Bilan de l’opération : 450 000 masques ont ainsi été distribués avec les journaux.
.
.
.
Le déconfinement ne va pas de soi. Après 60 jours chez soi et alors que le virus circule toujours dehors, reprendre une activité « normale » est tout sauf naturel. La PQR fait le point sur les aspects psychologiques de cette période particulière et, elle aussi, inédite.
.

.

Ouest France, Courrier de l’Ouest, Sud Ouest, La Provence 
.

Ouest France réalise “La tête dans le cerveau” unpodcast dédié aux conséquences psychologiques du confinement et du retour au travail des Français, avec Christophe RODO, neuroscientifique, qui vulgarise ce cheminement en le rendant intelligible pour tous. Par ailleurs, les médecins mettent le doigt sur les troubles qui se développent et notamment l’impact du confinement : un dossier du Courrier de l’Ouest.

.

.
Après 55 jours de confinement, les contraintes ont été allégées le 11 mai. L’épidémie n’est toutefois pas terminée, et si certains ressentent un sentiment de liberté, chez d’autres l’anxiété s’aggrave. Sud Ouest propose à ses lecteurs quelques conseils pour éviter les pièges du déconfinement, les angoisses excessives et même la désinvolture. De son côté, la Provence réalise un appel à témoin au sujet du déconfinement des Français. Une reprise qui pour certains se révèle être plutôt stressante. En cause, l’application des protocoles sanitaires et la peur d’une deuxième vague.

.

.

Lu dans Var Matin 

.

L’appel de la mer a été plus fort que tout. Après deux mois de confinement, deux Hyérois ont bravé l’interdiction de se rendre sur le littoral. Ils ont tenté de déjouer la vigilance des forces de l’ordre en se déguisant en bouée de balisage. De retour sur le sable, une des bouées humaines a été verbalisée tandis que le second prenait le large… par la plage. Vingt-quatre heures plus tard, la vidéo a déjà été vue par près de 500.000 internautes !
.

.
.
A l’approche de chaque week-end, la PQR fait une part plus grande aux activités de loisirs. Bon week-end à tous !
.

.
Nice Matin 

.

Encore une belle initiative du groupe Nice-Matin. Si tu ne vas pas au concert, le concert viendra à toi ! Trois médias et un label, au service de la bonne cause avec un concert en lignesur Facebook. En soutien à Music 4 Heroes / Médecins du Monde, la Croix-Rouge française et la Fondation Lenval, avec de nombreux artistes ayant répondu présents dont : Madame Monsieur, Tété, Yarol Poupaud, Broken Back, Bon Air, La Chica, Rose…
.


.

DNA, L’Alsace 

.

Le déconfinement n’est pas le même pour tous. Dans les régions « rouges », dont l’Alsace fait partie le confinement à domicile reste la norme. Les DNA et l’Alsace continuent donc de proposer des recettes ludiques expliquées en vidéo en suivant les conseils de Vanessa Meyer, par exemple pour réaliser un délicieux gâteau au Nutella !
.

 

.

Le baromètre « Les Français en confinement » réalisé par 366 avec Kantar fait depuis le 20 Mars le point sur le quotidien des Français. Retrouvez ci-dessous des extraits de la dixième et dernière vague du baromètre… avant l’arrivée du baromètre des « Français en déconfinement ». A suivre la semaine prochaine.
.
NOURRITURES TERRESTRES ET NOURRITURES SPIRITUELLES, LE DUO GAGNANT DES FRANÇAIS CONFINES !
.
On l’a vu, au fur et à mesure des semaines, le quotidien des Français s’est adapté à la crise sanitaire que nous traversons et à la contrainte du confinement. Après un fort boost du petit écran, du streaming et du sport, les activités qui occupent le quotidien des Français ont évolué au fil des jours pour valoriser la cuisine notamment (+5 points sur Ensemble et +12 points chez les 18-34 ans vs S14) et la lecture (+8 points sur Ensemble et +17 points sur 18-34 ans vs S14). Pratiquer une activité physique a également été une activité en hausse au fur et à mesure du confinement. Aujourd’hui, au moment d’un déconfinement progressif des Français, la cuisine occupe la 3ème place de leurs activités privilégiées au quotidien, juste devant la lecture, passée en 4ème position au global et devenue la 2ème activité des 18-34 ans, à égalité avec la communication avec son entourage proche.
.

.
« FAMILLES JE VOUS AIME ! »
.
Le plus difficile dans le confinement, c’est d’être privé de sa liberté de déplacement et de ses proches : l’adage « Famille je vous aime » n’aura jamais eu autant de sens qu’avec le confinement. Depuis le premier point de mesure du baromètre, être privé de sa famille et de ses proches apparaît comme l’une des choses qui manque le plus aux Français, aux côtés de sa liberté de déplacement, à plus de 70% des suffrages. A contrario, les Français n’expriment aucun regret à ne plus prendre les transports à 42% (un pourcentage qui atteint les 65% en région parisienne) : les transports alternatifs ont a priori de beaux jours devant eux.
.


.

Les résultats complets des différentes vagues sont téléchargeables ici : https://www.366.fr/366/17776/

.

.

Après deux mois de confinement l’évolution des audiences mensuelles des sites et applications de PQR montre un phénomène rare de maintien à un niveau exceptionnel des audiences, au-delà du pic de surconsommation de l’information intervenu mi-mars. A fin avril, le niveau des visites cumulées de la PQR est toujours supérieur de 88% au niveau observé au cours du mois d’Avril 2019 avec un volume cumulé sur ce dernier mois de 704 millions de visites.

.


.
 
La projection sur le début du mois de mai montre que la semaine 19 (du 4 au 10 mai) reste à un niveau d’audience atypique et très élevé avec +42% de visites et +47% de visiteurs vs la même semaine de 2019. Cette période d’attente du déconfinement reste très génératrice de besoins d’information chez les Français.
.


.
 
L’audience des sites et apps de PQR dépasse les 130 millions de visites en semaine 19.
 
.

Sources : AT Internet & GA 360
.

Le point sur la diffusion print :


.

.

Stéphane Delaporte
Directeur Général
06 77 71 78 62
stephane.delaporte@366.fr

Luc Vignon
DGA en charge de la Transformation Digitale
01 80 48 92 78 (transfert vers mobile)
luc.vignon@366.fr

Line Gasparini
DGA Commerce
06 85 82 80 61
line.gasparini@366.fr

Bruno Ricard
DGA Marketing, Etudes et Communication
06 62 04 03 12
bruno.ricard@366.fr

.

Contact Presse :

Gaëlle Di Blasi
Responsable communication
06 12 23 20 45
gaelle.diblasi@366.fr

.

9/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #91] 62% des Français déclarent être d'accord avec la mise en place du pass sanitaire No… https://t.co/g5aXTSkqVZ
15/09
C’est parti pour le #StrategiesSummit, le rendez-vous de rentrée de @Strategies qui cette année parle avec l’accent… https://t.co/ZwHiM0jUhZ
16/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #92] 39% des Français déclarent avoir régulièrement recours à des app de Fact Checking✅… https://t.co/XAWngvPyrN
23/09
One Next Influence : présentation des résultats de la deuxième édition de cette étude de l’@ACPMFrance Conférence… https://t.co/1wzK6WPzon
23/09
[CHIFFRE DU JOUR] 54% des Français pensent avoir modifié, depuis le début de la crise sanitaire, leurs comportemen… https://t.co/QsoEXmyRfe
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Contenu #Annonceur #Vidéo Une campagne vidéo en ligne de @GroupeGroupama pour valoriser les gestes de premiers sec… https://t.co/J8bIh7KON0
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Audience #Presse #Cible OneNext Influence @ACPMFrance : PQR 66 @366communities, @Le_Figaro et @lemondefr en tête d… https://t.co/bRqCV3TP6Z