Newsletter

Correspondances Locales #6 25.03.2020

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

.

Correspondances Locales #06 (25/03/2020)

.

.
Nous faisons un petit focus dans ce numéro sur les Newsletters qui se sont immédiatement inscrites dans la panoplie des outils d’information indispensables des Français confinés. Nous avons déjà évoqué celles de Centre France et de Nice Matin mais rares sont les éditeurs de PQR qui n’en ont pas créé au moins une depuis la semaine passée. C’est là encore une manifestation de la formidable réactivité qui anime les rédactions en permanence.
.
.
La crise a engendré immédiatement en PQR de nombreuses initiatives visant à informer les Français du mieux possible, sur tous les canaux, print, digital, podcasts, TV Locales, vidéo et groupes sur les réseaux sociaux. Parmi ces innovations, nombre de newsletters ont vu le jour.
.
.
Le Progrès 
.
Depuis le 23 mars, le Progrès publie une newsletter quotidienne spéciale coronavirus. Elle comprend cinq sujets forts (trois gratuits et deux réservés aux abonnés) qui traitent de l’épidémie. Le dernier contenu est plus décalé. C’est un format long, très magazine car les lecteurs ont un peu plus de temps pour décrypter l’actualité. Et ils ont par ailleurs aussi besoin de s’évader.
.
.
Sud Ouest  
.
Le quotidien aquitain a lancé non pas une mais 3 newsletters gratuites  (www.sudouest.fr : rubrique Newsletters) :

  • Une news d’info : « Coronavirus le point quotidien »
  • Une newsletter quotidienne spéciale confinement « Sud Ouest et vous » a été lancée pour s’aérer l’esprit, se cultiver, prendre soin de soi, sourire. Bref, se changer les idées intelligemment (sur inscription gratuite sur www.sudouest.fr : rubrique newsletters)
  • Une newsletter dédiée à la cuisine « Sud Ouest à table », qui proposera chaque jeudi tout un univers de délices régionaux : produits et producteurs à découvrir, recettes simplissimes ou plus élaborées à concocter. Chaque jour, le jeune chef landais Julien Duboue, ambassadeur de la cuisine du Sud Ouest, propose en video une recette en mode confiné.
    ..
.
Paris Normandie 
.
Le titre normand propose également une newsletter dédiée au Coravirus, centrée sur l’évolution de l’épidémie en Normandie.
.
.
La Voix du Nord 

.

« Merci ! » La Voix du Nord a commencé la publication chaque jour – relayée sur le web également- de pages de messages de remerciements à l’attention des professions qui se mobilisent aujourd’hui pour tous : personnels soignants, forces de police, salariés des surfaces alimentaires et drive, petits commerçants …
.

.
Sous forme de « tifo » (posters), les lecteurs pourront ainsi afficher les portraits de ces Héros du quotidien aux fenêtres de leur domicile, de leur véhicule, les brandir à 20h lors de l’appel aux applaudissements, etc.
.
.
Le Dauphiné Libéré 
.
Suite à la vague de soutien des Français aux soignants du territoire, Le Dauphiné Libéré propose dès maintenant de transmettre vos messages, photos et vidéos en hommage au personnel hospitalier via cette adresse mail : ldlflashinfos@ledauphine.com  
.
.
Ouest France 
.
Pour favoriser l’entraide entre les citoyens Ouest France relaye dans le journal et sur le site les initiatives solidaires proposées par les particuliers, les associations et les municipalités. Le mot clé pour les  communiquer est « entraide OF» sur nos pages Facebook  du journal et sur Twitter #[nom de ville]EntraideOF.
.

.

.
BAROMÈTRE #1 – PARTIE 3
.
En période de confinement, les médias d’actualité tiennent une place importante dans le quotidien des Français, et les loisirs aussi, puisque 50% de la population confinée n’est concernée ni par le télétravail ni par l’activité partielle.
.
Dans ce contexte si particulier, 63% des Français déclarent regarder un film ou des vidéos lorsqu’on les interroge sur leurs principales activités quotidiennes, 61% communiquent avec leurs proches, 42% cuisinent et 41% lisent.
.

.
On notera aussi que seuls 25% déclarent faire une activité physique. Françaises, Français, attention à votre ligne !
Même bien occupés, certaines activités semblent cruellement manquer aux Français en période de confinement. Privés de leur liberté de mouvement, les Français sont surtout frustrés de ne plus pouvoir se promener, rendre visite à leur famille ou encore faire du sport..

.

A l’inverse, certaines activités quotidiennes, davantage liées à une routine de vie, ne semblent en aucun cas leur manquer… à commencer par les horaires. La rentrée risque d’être dure !

.

.
MORAL ET ETAT D’ESPRIT : TRÈS FORTE INQUIÉTUDE POUR L’ECONOMIE
.

Le confinement est une expérience singulière pour tous les Français, synonyme de privation et d’angoisses, mais qui pourrait déboucher sur des opportunités positives à long terme : ainsi l’idée du développement de la solidarité en France est cité par 41% des Français comme une conséquence positive de la crise.
.
A l’inverse, les inquiétudes sont fortes vis-à-vis de notre économie : plus de 60% des Français déclarent redouter les conséquences du confinement sur la santé des entreprises, et c’est là leur plus grande crainte, avant même les craintes sanitaires.
.
« Si l’on devait résumer votre état d’esprit actuel, diriez-vous que cette période de confinement… »
.

.Tous les résultats de cette première vague sont téléchargeables ici :
https://www.366.fr/366/17776/

.
.

Comme dans toutes les crises, l’information remonte au cœur des préoccupations des Français. Et comme dans toutes les crises récentes la problématique des fake news se pose avec plus d’acuité. Dans la tourmente de l’épidémie actuelle, il est probable que toutes les sources d’information sont sollicitées par les Français. Concernant la Presse Quotidienne Régionale, face au besoin impérieux d’informations de proximité, les indicateurs s’affolent. Le point sur les audiences :

  • Les audiences numériques, depuis le début de la période de confinement, sont portées par un besoin d’information massif. Ainsi, on mesure une explosion des audiences sur la semaine du 16 au 22 mars, avec 220 millions de visites !

En termes d’évolution, la progression moyenne se situe à +156% vs la même période 2019.
.


.

  • La diffusion aux abonnés (2/3 de la diffusion) est pour l’instant assurée intégralement pour le portage (54% de la diffusion).
  • Les quelques 40 000 porteurs qui acheminent la PQR chaque matin au domicile des abonnés continuent d’assurer un service à 100%. Le portage est très souvent une activité professionnelle complémentaire : une partie des porteurs mis en chômage partiel sur leur activité principale sont donc disponibles pour assurer des tournées de portage plus longues et compenser d’éventuelles indisponibilités de certains d’entre eux. Les éditeurs s’organisent pour livrer les journaux dans des conditions sanitaires optimales : Nice-Matin, par exemple, a commandé plus de 10 000 paires de gants de protection à destination de ses porteurs. C’est aussi le cas du Groupe Centre France.
  • La diffusion aux abonnés par les services de la Poste, même si elle représente une faible part de la diffusion de la PQR (8% de la diffusion) devrait être affectée chaque semaine les lundi et mardi. Elle est pour le moment assurée à plus de 85% (de 85 à 95% selon les éditeurs).
  • La diffusion au numéro (maisons de la presse, kiosques, etc.) souffre de l’assignation à résidence dans les foyers, mais environ 90% à 95% des points de vente PQR restent ouverts. Bravo aux dépositaires qui justifient d’être placés dans la liste des commerces « indispensables » !
  • Dernier élément caractéristique de cette période inédite, l’explosion des abonnements payants : les abonnements numériques sont multipliés par 2 à 5 suivant les régions en moyenne quotidienne ! Peur de sortir de chez soi ou de la fermeture prochaine de son magasin de presse ? Les acheteurs au numéro passent le cap de l’abonnement… y compris sur le print. On constate ainsi une croissance des abonnements « papier » qui varie selon les éditeurs entre +20% … et +500% en moyenne quotidienne.
  • Chez ceux qui, comme Ouest France, Nice Matin ou le Dauphiné Libéré, ont proposé un abonnement gracieux à tous leurs contenus pour les deux mois à venir, les inscriptions se font par dizaines de milliers chaque jour.
    ..

.

Stéphane Delaporte
Directeur Général
06 77 71 78 62
stephane.delaporte@366.fr

Luc Vignon
DGA en charge de la Transformation Digitale
01 80 48 92 78 (transfert vers mobile)
luc.vignon@366.fr

Line Gasparini
DGA Commerce
06 85 82 80 61
line.gasparini@366.fr

Bruno Ricard
DGA Marketing, Etudes et Communication
06 62 04 03 12
bruno.ricard@366.fr

.

Contact Presse :

Gaëlle Di Blasi
Responsable communication
06 12 23 20 45
gaelle.diblasi@366.fr

.

 

Pour recevoir la newsletter, inscrivez-vous ici.

 

15/09
C’est parti pour le #StrategiesSummit, le rendez-vous de rentrée de @Strategies qui cette année parle avec l’accent… https://t.co/ZwHiM0jUhZ
16/09
[CORRESPONDANCES LOCALES #92] 39% des Français déclarent avoir régulièrement recours à des app de Fact Checking✅… https://t.co/XAWngvPyrN
23/09
One Next Influence : présentation des résultats de la deuxième édition de cette étude de l’@ACPMFrance Conférence… https://t.co/1wzK6WPzon
23/09
[CHIFFRE DU JOUR] 54% des Français pensent avoir modifié, depuis le début de la crise sanitaire, leurs comportemen… https://t.co/QsoEXmyRfe
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Contenu #Annonceur #Vidéo Une campagne vidéo en ligne de @GroupeGroupama pour valoriser les gestes de premiers sec… https://t.co/J8bIh7KON0
24/09
OFFREMEDIA (Adwanted Group)@Offremedia
#Audience #Presse #Cible OneNext Influence @ACPMFrance : PQR 66 @366communities, @Le_Figaro et @lemondefr en tête d… https://t.co/bRqCV3TP6Z
7/10
[CORRESPONDANCES LOCALES #95] 48% des Français déclarent faire plus attention à leurs proches depuis la crise san… https://t.co/Qa8QAMbPkT